• Nombre de visites :
  • 554
  • 29/10/2014
  • Date :

L’art islamique sous les Mamelouks (1250-1517)

l’art islamique

   Le règne des Mamelouks fut marqué par une éclosion phénoménale de l’art islamique en Egypte, et notamment dans la région du Caire. La ferveur religieuse qui y régnait alors contribua grandement à la construction de nombreuses mosquées, dont la beauté firent de la ville, selon Ibn Khaldun «Le centre de l’univers et le jardin du Monde».

Le style Mamelouk a ceci de particulier que chaque mosquée édifiée reflète les gouts architecturaux du sultan qui a contribué à sa construction. Aussi il n’est pas rare de voir de nombreuses différences de conceptions entre les établissements.

   De même, contrairement à la dynastie des Timurides ou des Ottomans, qui se concentrèrent davantage sur des chantiers colossaux, les mécènes mamelouks préférèrent multiplier les chantiers de construction. Ce choix fut également politique, car il permis aux souverains de renforcer leur influence sur le plan aussi bien social que religieux auprès de la communauté musulmane.

Une autre spécificité de l’art religieux mamelouk concerne l’attention portée au dôme funéraire et au minaret de chaque mosquée, par rapport aux autres aspects architecturaux du bâtiment.

   En effet, à cette époque, et plus particulièrement au Caire, le dôme funéraire et le minaret été grandement respectés comme symboles de commémoration religieuse et d’adoration. L’individualité et les préférences de chaque mécène se retrouvèrent donc marquées dans le style à appliquer à chaque dôme et chaque minaret construit. Parmi les styles architecturaux utilisés pour la décoration, on remarque la forte utilisation des stucs et des gravures en zig-zag, ainsi que les motifs floraux et géométriques en étoile. A titre d’exemple, le dôme funéraire de la mosquée d’Aytimish Al-Bajasi, et le dôme du mausolée des fils du sultan Qaytbay (1416-1496) témoignent amplement de la diversité et du détail apporté à l’architecture mamelouk.

Source: Islamdefrance.fr

Articles Relatifs:

L’art islamique sous les Omeyyades (661-750)

Les arts de l’Islam

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)