• Nombre de visites :
  • 1627
  • 15/11/2014
  • Date :

Biographie du martyr Kharrãzi (2)

martyr kharrãzi

Traduit par Jean d’Agape

   En 1982, après la libération de Bostãn, il forma la division «Imam Hussayn (AS)» qui devint «l’armée de l’Imam Hussayn (AS)» suite à ses exploits et ses grandes réussites militaires. Il participait personnellement aux missions de reconnaissance et utilisait souvent les tactiques de choc et d’encerclement. Dans les opérations Val fajr 3 et Val fajr 4, il participa toute la nuit, aux travaux de construction des tranchées. Il lisait parfaitement le Coran et en comprenait le sens. En plus de ses compétences militaires, il faisait preuve d’un grand courage. Il était fidèle à la Révolution et à la discipline militaire, et forma des combattants compétents et courageux. Il faisait très attention aux dépenses du bien public et respectait scrupuleusement les règles religieuses.

En 1980, il ne prit qu’un seul congé pour se rendre à la Mecque et quelques jours pendant les mois de septembre jusqu’en 1987, où il venait rendre visite aux familles des martyrs et se rendait sur leur tombe avant de retourner au front. Il fut touché par 30 éclats d’obus et perdit son bras droit dans la bataille de Khaibar sans pour cela abandonner les premières lignes du front où il s’occupait du ravitaillement des combattants.

   Pendant l’opération Karbalã 5 au milieu des tirs d’artillerie de l’ennemi, alors qu’il s’occupait du ravitaillement en nourriture des soldats du front, il fut touché par un obus le 27 février 1986 et rejoignit les martyrs de sa division et des forces révolutionnaires du Bassij, au cimetière de sa ville natale.

Source: Tebyan.net

Article Relatif:

La conquête de Fãv

Les étapes de l’opération Beyt-ol-Moghaddas (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)