• Nombre de visites :
  • 1839
  • 15/11/2014
  • Date :

Témoignage du Martyr Avini

martyr kharrãzi

Traduit par Jean d’Agape

   Quand tu auras passé le couloir qui joignait les tranchées de l’ennemi, tu arriveras au commandant et au porte drapeau. Tu le reconnaitras à sa manche droite vide, non plutôt c’est à son visage fin et à son sourire que tu le reconnaitras. Fais attention, il est si simple que tu ne pourras pas le distinguer des autres combattants.

Si on ne le connaissait pas, on ne pourrait jamais croire que c’est lui le commandant de la grande division de l’Imam Hussayn (AS).

   Pour nous, un commandant ressemble à ce que nous avons vu dans les films mais les commandants des forces de l’islam ont détruit tous ces modèles et ces clichés. Reconnais-le à sa manche droite vide, Hãj Hussayn est un jeune maigre, souriant, sympathique et très humble. Ceux qui le connaissent, le définissent par son courage et son discernement. Sa présence aux premières lignes du front était surprenante mais nous savions qu’il ne prenait pas de risques inutiles. Le monde est la manifestation de Dieu et Hãj Hussayn n’oubliait jamais cette présence divine.

Un bon raisonnement exige des données justes, quand nous avons appris que l’ennemi avait lancé une contre attaque, nous avons compris pourquoi il était là.

Sayed Mortidhã Avini, reporter de la Défense sacrée tombé en martyr

Source: Tebyan.net

Article Relatif:

Testament de Hussayn Kharrãzi

Discours du martyr Kharrãzi

Discours de l’Ayatollãh Khãmenei, Guide suprême de la Révolution, au sujet du martyr Kharrãzi

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)