• Nombre de visites :
  • 2078
  • 22/11/2014
  • Date :

Ikhwãn Al-Safaa’

al-ghazali

   Ikhwãn, avec leur pratiques soufis et leur approche mystique, amenèrent la musique dans une nouvelle dimension. Celle-ci devient alors un des moyens pour le corps et l’âme de contempler et d’invoquer la remembrance et le culte d’Allãh.

Cette vue a d’ailleurs été fortement préconisée et développée par Abu Hamid Al-Ghazali qui a plaidé pour la puissance de la musique dans l’intensification du sentiment religieux et dans l’atteinte de l’expérience mystique. Il a à ce propos distingué la perception sensuelle de la musique et celle spirituelle. Sa thèse était: «Il n’est pas possible d’entrer dans le cœur humain sans passer par l’antichambre des oreilles. La notes et les mesures musicales, soulignent ce qui est dans le cœur et révèlent leurs beautés et leurs défauts».

   Al-Ghazali a également dévoué de larges sections à la musique dans ces livres, Ihia‘ Ulum Al-Din (la renaissance des sciences religieuses) et, Kitãb adab Al-samá ua Al-Uae’dh, pour la bonne utilisation de la musique et des chansons dans la vie spirituelle. Ces considérations concernant l’utilisation de la musique et des chansons dans la vie spirituelle ont été encore développées par la célèbre Jalãl Uddin Al-Rumi (1207-1273) et ceux qui sont venus après lui. On doit également mentionner Safiuddin Al-Armawi (1216-1297) qui a introduit l’emploi des dix premières lettres de l’alphabet arabe pour dénoter les positions des doigts sur les cordes des instruments. Pour dénoter la balance du niveau sonore il a ajouté la dixième lettre aux lettres ci-dessus.

«Le plaisir de la musique avait été répandu à un tel point qu’il était impossible dans n’importe quelle ville andalouse de trouver un quartier silencieux, une rue ou un coin de rue dans lequel une personne pouvait se débarrasser des sons omniprésents des instruments de musiques et des chansons.»

Source: Islamdefrance.fr

Articles Relatifs:

Un élément essentiel des rois qãjãrs

La musique sous l’époque qãjãr

Le Sétãr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)