• Nombre de visites :
  • 2366
  • 20/2/2015
  • Date :

Le motif traditionnel des fleurs et des oiseaux dans l’art iranien (1)

peinture

Traduit par Jean d’Agape
   Les motifs de fleurs et d’oiseaux étaient utilisés un millénaire avant JC, sur les poteries et les dessins muraux, et avec l’évolution marquée par l’entrée de l’islam, ces motifs ont évolué et ont trouvé une place spéciale dans les différents arts.

Étant donné leur ancienneté dans la culture et les arts nationaux, ces motifs et ces techniques sont présents dans tous les arts traditionnels. Les fleurs et les oiseaux, dans l’art traditionnel du dessin iranien, sont des éléments importants des miniatures, des enluminures et des décorations végétales et animales des manuscrits, et sont étroitement liées à la calligraphie.

   Les motifs de fleurs et d’oiseaux sont très anciens dans l’art iranien et fondamentalement inspirés de la culture iranienne. Le Simorgh, oiseau fabuleux de la mythologie perse, est le motif le plus célèbre de la culture et de l’art iraniens, avec les motifs de fleurs et de végétation. Cet oiseau dans les revãyãts islamiques, est nommé ‘Anghã, nom qui correspond au mot «Sênmurw  dans le moyen-persan (Pahlavi).

L’aspect divin du Simorgh fait partie de la culture iranienne préislamique et apparait spécialement dans le Shãh-Nãme où la vie de tous les membres de la famille de Rostam dépend cet oiseau mythique qui les aide de façon spectaculaire, dans tous les moments difficiles. Le motif de l’oiseau ne se limite pas au Simorgh, dans Le cantique des oiseaux, recueil de poèmes en langue persane de Farid Al-Din Attãr, chaque oiseau symbolise un comportement ou une particularité morale.

Source: Tebyan.net
Articles Relatifs:

L’esthétique
Technique des miniatures
L’influence du naturalisme européen

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)