• Nombre de visites :
  • 6233
  • 6/7/2015
  • Date :

Les vêtements des hommes qashqã’i

les vêtements des hommes qashqã’i

- Kolãh-e Dogoushi (chapeau bicorne): si auparavant les hommes portaient des chapeaux de feutre (Kolãh-e Namadi), depuis 50 ans, le chapeau bicorne est à la mode parmi les tribus qashqã’i.

Comptant parmi les éléments principaux du vêtement folklorique masculin, il jouit d’une grande importance chez les Qashqã’is.

- Arkhãlogh Mardãneh (manteau masculin): ce vêtement large et long se porte au-dessus de la chemise et s’ouvre par devant. Il est fait à partir de grosses et épaisses étoffes.
- Shãl-e Kamar (écharpe): faite de toile grossière noire ou marron de 5 à 6 mètres de long, elle se porte souvent sur l’Arkhãlogh comme ceinture. Elle est en même temps utilisée comme poche dans laquelle les hommes mettent leur argent et leurs effets personnels.
   Durant ces dernières années, les vêtements folkloriques féminins qashqã’i ont connu certaines évolutions, avec notamment l’apparition des Rakht-e Goshãd ("larges habits"), dont l’usage s’étend dans une vaste région allant de Firouzãbãd dans le Fãrs jusqu’à Bastak, dans la province de Boushehr. La ville d’Evaz [1], toujours dans la province de Fãrs, est considérée comme le berceau de la confection de ce type de vêtements. Un nombre important d’habitants de cette ville travaillant dans la confection du khous, tissu onéreux utilisé pour faire ces habits.

Le khous est une étoffe dont les fibres sont en argent et utilisée pour orner la partie extérieure des vêtements folkloriques faits à Evaz.

   Les éléments principaux du Rakht-e Goshãd d’Evaz sont le bala, fichu de grande taille qui protège la tête contre le vent et le froid, le Korehbãghi, sorte de chapeau féminin fabriqué avec du Khous, le Djom, robe satinée à col fermé, le Shikhap, grand collier d’or avec une grande multitude de pièces précieuses, le Tchombor, bracelet d’or sculpté, le Kosh Soghori, chaussures en cuir auxquelles sont accrochés divers ornements, et le milli, anneau d’argent auquel sont accrochées de grosses pièces et porté autour de la cheville.
Note:
[1] Ville située à 40 km au nord-ouest de Lãr.
 Sources: 
Mo’arref, Minã, Lebãshã-ye Mahalli-e Iran (Les vêtements folkloriques d’Iran), Isfahãn, Farhang-e Mardom, 2007. Yãvari, HUssayn, Shenãkht-e Sanãyeh’ Dasti-e Iran (La connaissance des artisanats de l’Iran), Téhéran, éditions Irãnshenãssi, 2005.
Articles Relatifs:

Les vêtements des femmes qashqã’i

L’importance de la mode vestimentaire à l’époque safavide (3)
L’importance de la mode vestimentaire à l’époque safavide (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)