• Nombre de visites :
  • 1935
  • 30/1/2016
  • Date :

Eléments d’analyse des attentats de Paris du 13 novembre 2015 (1)

 

attentat de paris

    En Son Nom
    Face à des événements qui nous touchent au plus profond et nous interroge, il est nécessaire de pouvoir en  identifier les ressorts. C’est pourquoi il convient de poser un cadre d’analyse permettant de les interpréter intelligemment. Il s’agit là  d’hypothèses que viennent confirmer un faisceau d’indices convergents et  multiples. Dans un premier temps sont exposées les hypothèses pour ensuite développer quelques pistes de solution.
Cadre général
    Nous connaissons une évolution générale de la philosophie politique et de la "gouvernance politique" à l’échelle mondiale qui se répercute sur l’échelle nationale. Par hypothèses, sont ici considérées des évolutions qui semblent largement fondées même si elles ne sont pas encore officiellement reconnues par le  milieu scientifique.  
Hypothèse 1: mondialisation économique
    La structure de l’organisation internationale des facteurs de production, en raisons des contradictions internes qui l’animent, se heurte aux principes fondamentaux de la bonne gouvernance économique: l’Etat-nation traditionnel est pris en étau entre des dynamiques  internationales qu’il  ne maitrise qu’à défaut à titre individuel et des impératifs de protection économique de la population qui, par définition, est attachée à un territoire particulier. Ce phénomène est particulièrement visible dans le cas de la fraude fiscale, qui met en cause l’un  des liens constitutifs du pacte social d’une nation: l’impôt. L’idée d’une  autogouvernance économique, c’est à dire un régime juridique autonome au marché (la loi en propre à soi = auto + nomos en grec), émerge pour faire du marché un élément de légitimation politique aussi longtemps qu’il reste sous contrôle de puissants oligopoles difficiles à identifier en raison des participations actionnariales croisées.  
Hypothèse 2: le règne mondial de la dette
    En raison du renforcement du pouvoir ploutocratique permis par le  système usuraire reposant sur l’exploitation politique du mécanisme auto régénérateur de la dette, la puissance publique s’astreint à suivre des directives en faveur de créanciers qui se ménagent un statut hors-sol et apatride. Le levier politique de la dette s’appuie sur une relation sacralisée entre une créance défiscalisée, déresponsabilisée (par ex Credit Default Swaps),  fuyante,  non-comptabilisée (shadow  banking) et  non  localisée  (liberté de transfert des capitaux) d’un côté, et une dette localisée et hyper responsabilisée (voir le cas grec) de l’autre. 
Auteur: Samizdat

Articles Relatifs:

Le terrorisme

Eléments d’analyse des attentats de Paris du 13 novembre 2015 (2)

Eléments d’analyse des attentats de Paris du 13 novembre 2015 (3)

Eléments d’analyse des attentats de Paris du 13 novembre 2015 (4)

Interview avec Sayed Hãdi Sayed Afghãhi, docteur et spécialiste du Moyen orient (5)

Interview avec Sayed Hãdi Sayed Afghãhi, docteur et spécialiste du Moyen orient (4)

Interview avec Sayed Hãdi Sayed Afghãhi, docteur et spécialiste du Moyen orient (3)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)