• Nombre de visites :
  • 191
  • 29/5/2016
  • Date :

Virus Zika

 Symptômes et transmission par le moustique tigre

 

zika

    Présent dans plusieurs départements français, le moustique tigre peut transmettre le virus Zika. Un point sur le mode de transmission du virus, les principaux symptômes et les bon gestes à adopter pour s'en protéger. En décembre 2015, une épidémie de microcéphalie touchant le Brésil pourrait avoir un lien avec le Virus Zika, à l'inverse, en France, ou plus exactement en Polynésie française, le virus Zika semble avoir disparu. En février 2016, 3 décès sont liés au virus Zika en Colombie. Des cas de virus ont également été signalés en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique. Par ailleurs, le Panama, le Costa Rica, le Salvador, le Venezuela, le Surinam, le Mexique, la Bolivie, la République dominicaine, le Guatemala, la Colombie ou encore le Paraguay seraient également affectés par le virus. En revanche Cuba semble ne pas être touchée à l'heure actuelle.

 

Définitions 

    Le virus Zika, semblable à celui de la dengue et de la fièvre jaune, a déjà causé plusieurs épidémies depuis 2007, notamment en Polynésie française, en Nouvelle Calédonie et au Brésil. Le virus Zika est un virus qui a été découvert pour la première fois en Ouganda en 1947. Il est responsable de la fièvre Zika et se transmet par la piqûre d'un moustique infecté. Il provoque des boutons, de la fièvre, des maux de tête et des arthralgies (douleurs articulaires). D'autres vertébrés tels que les chèvres, les éléphants, les lions, les zèbres et les hippopotames peuvent aussi être infectés. Le virus est surtout présent dans les zones tropicales d'Afrique et d'Asie. Le traitement est symptomatique.   Le moustique tigre, ou Aedes albopictus, se distingue par la présence d'une ligne blanche placée au centre du thorax et visible à l'oeil nu. Particulièrement agressif, il est responsable de la transmission de maladies comme la dengue et le Chikungunya. Il est présent et actif dans 20 départements de France métropolitaine et fait l'objet d'une étroite surveillance.

   Transmission du virus Zika 

    Le virus Zika est principalement transmis par les moustiques tigres, par transmission vectorielle : il est inoculé à l'insecte après une piqûre. Le moustique porte le virus sans être affecté, et le transmet en piquant à nouveau. Le risque de transmission est particulièrement élevé lorsque des voyageurs rentrent d'un pays où le virus est présent. Cette infographie de l'Inpes détaille le mode de transmission d'un virus par un moustique tigre.

 

Symptômes et complications

  Bien que la maladie soit encore mal connue, les symptômes d'une infection par le virus Zika les plus souvent observés sont une fièvre modérée, une éruption cutanée, des douleurs articulaires et/ou musculaires, et une conjonctivite. D'après le Haut Conseil de la Santé Publique, un cas est considéré comme suspect lorsqu'il présente les deux premiers symptômes cités ci-dessus et au moins deux autres signes. Des complications neurologiques peuvent survenir, comme l'apparition d'un syndrome de Guillain Barré pouvant entrainer une paralysie des membres inférieurs, et nécessitent la plus grande vigilance en cas d'épidémie.. Le Haut Conseil de la Santé Publique précise également qu'une majorité de cas sont asymptomatiques. Des malformations congénitales comme une microcéphalie ainsi qu'un retard du développement cérébral intra-utérin peut survenir chez les fœtus et les nouveau-nés de femmes enceintes piquées par le moustique infesté.

Traitement 

   Il n'existe pas de traitement antiviral ni de vaccin contre le virus Zika. Le traitement repose exclusivement sur une thérapeutique symptomatique, prescrite en fonction des signes constatés. En cas de fièvre, il est fortement conseillé de consulter un médecin, surtout lors du retour d'un pays où le virus est présent.

Prévention

  Pour éviter la prolifération du moustique tigre et la transmission de maladies, il est conseillé d'éliminer les éventuelles larves en vidant régulièrement les eaux stagnantes dans les coupelles sous les pots de fleurs et les vases, et en stockant le matériel de jardin à l'abri de la pluie. L'utilisation de moustiquaires et le port de vêtements longs et amples permet d'éviter les piqûres. L'emploi de produits répulsifs cutanés est également conseillé, après avoir demandé l'avis d'un médecin. Les personnes infectées (cas suspects et confirmés) doivent être isolées sous une moustiquaire ou dans une pièce aux fenêtres fermées. D'autre part, il est conseillé de prévenir les femmes souhaitant tomber enceinte vivant dans une zone endémique de retarder leur projet d'avoir un enfant. Il leur est fortement suggéré de reprendre une contraception ou d’utiliser des préservatifs. Des mesures de lutte contre le moustique tigre ont été mises en place au sein des départements où il est actif.

 

source: sante-medecine.journaldesfemmes.com

 

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)