• Nombre de visites :
  • 225
  • 1/6/2016
  • Date :

Loi travail

 début d’un mouvement de grève illimitée à la SNCF

 

sncf

 

   Un mouvement de grève illimitée, liant des revendications internes au retrait du projet de loi travail, à l’appel de la CGT, de SUD et de l’Unsa à la SNCF, démarre mercredi 1er juin. Le mouvement, qui s’annonce suivi, risque d’embarrasser le gouvernement, à neuf jours du lancement de l’Euro de football. D’autant que d’autres turbulences sont à prévoir dans les transports.

  « Cette semaine va être la semaine la plus forte de mobilisation depuis trois mois maintenant », a promis mardi soir le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. Le bras de fer est engagé avec l’exécutif, qui, par la voix du premier ministre Manuel Valls, a réaffirmé son intention de « tenir sur le fond » du texte défendu par Myriam El Khomri.

 

Sur les rails

 Le gouvernement a tenté de déminer le conflit en imposant à la SNCF, transporteur officiel de l’Euro, des concessions sur la future organisation du travail des cheminots. Cela a conduit la CFDT-cheminots à lever in extremis son préavis. 

  La compagnie ferroviaire a annoncé au petit matin après « les premières prises de service » que 60 % des TGV, 40 % des Transiliens et le tiers des Intercités étaient en circulation. Côté TGV, la grève touchera davantage les lignes Ouigo et Sud-Est, où 40 % des trains doivent circuler, et les axes Nord et Atlantique (50 %).

   En Ile-de-France, globalement 40 % des trains doivent être assurés. Si le RER A sera épargné, environ un tiers des RER B, D et E rouleront, 40 % des RER C. La ligne R du Transilien sera la plus affectée avec 10 % seulement des trains. Sur les autres lignes, entre un tiers et la moitié circuleront. En province, la moitié des liaisons TER seront assurées, y compris par des cars de substitution.

   A l’international, la SNCF prévoit un trafic normal sur Eurostar et Alleo (Allemagne), 75 % des Lyria (Suisse) et Thalys et seulement 40 % des Ellipsos (Espagne) et un tiers des trains SVI (Italie). 

 

 Dans les transports publics parisiens

 La CGT a appelé à une grève illimitée à partir de jeudi, pour des questions salariales et contre le projet de loi travail. La RATP n’anticipe que de légères perturbations.

 

 Dans les aéroports

 Les syndicats de l’aviation civile ont appelé à la grève de vendredi à dimanche, pour demander l’arrêt des baisses d’effectifs, mais aussi peser sur la renégociation de leur cadre social et indemnitaire. Des négociations sont actuellement en cours avec la direction générale de l’aviation civile (DGAC). 

 

source: www.lemonde.fr

 

 

 

 

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)