• Nombre de visites :
  • 70
  • 19/6/2016
  • Date :

 

 

      Jo Cox

Activiste anti-israélienne

cox

Jo Cox, une députée travailliste pro-UE de 41 ans, a succombé à ses blessures après avoir été victime d’une agression par balles et coup de couteau jeudi à Birstall. Un homme de 52 ans a été arrêté. 

 

L’agression a eu lieu alors qu’elle rencontrait des électeurs dans sa circonscription du Yorkshire, à Birstall, près de Leeds. 

 

Elle aurait reçu deux ou trois balles et plusieurs coups de couteau. Elle a succombé à ses blessures peu après son transfert à l’hôpital de Leeds, dans le nord de l’Angleterre. La police a évoqué un «événement isolé». Un homme de 77 ans a été blessé dans l’attaque. 

 

Les identitaires de Britain First refusent toute connexion avec l’agresseur qui, selon des témoins aurait crié « soutien au parti » avant de tuer la députée Jo Cox. L’homme connu sous le nom Tommy Mair aurait crié « Britain First» lors de l’attaque.

 

La députée, pro-européenne de la circonscription de Batley et Spen (West Yorkshire), âgée de 41 ans, avait été élue en 2015. Mariée à Brendan Cox, ancien conseiller de l’ex-premier ministre Gordon Brown, elle était mère de deux enfants de 3 et 5 ans. 

 

Etoile montante du parti Travailliste, Helen Joanne «Jo» Cox avait été élue en mai dernier à la Chambre des Communes, un tremplin politique qui était venu prolonger l’engagement associatif de cette jeune femme, diplômée de Cambridge mais qui n’avait jamais renié ses origines populaires.

 

Activiste anti-israélienne

Jo Cox avait été responsable politique chez Oxfam, une des principales ONG anti israélienne du Royaume Uni financé en grande partie par l’Union européenne et la France.  

 

Selon NGO monitor, Oxfam peint toujours une image très trompeuse du conflit israélo-arabe, qui au départ de sa mission humanitaire était axée sur la pauvreté. La plupart des déclarations d’Oxfam visent à blâmer exclusivement Israël. 

 

Jo Cox avait également travaillé pour la fondation Bill Gates, qui avait désinvestit 184 millions des actions qu’il détenait au capital de la société de sécurité G4S qui travaille pour Israël, ainsi que pour la fondation Freedom Fund, engagée dans la lutte contre l’esclavage mais aussi dans la calomnie anti-israélienne. 

 

Fervente activiste pour la Palestine comme la plupart des socialistes, elle était pour l’appel à boycotter Israël, malgré son illégalité au Royaume Uni. 

 

Très engagée pour la Syrie 

Jo Cox avait été une des 36 parlementaires à soutenir la candidature de Jeremy Corbyn à la tête du Parti travailliste –  la jeune députée avait fait sensation en s’abstenant lors du vote sur les frappes britanniques en Syrie, estimant que ces dernières ne régleraient rien en l’absence de stratégie globale : pour elle, le problème représenté par le régime de Bachar al-Assad devait être traité en même temps que celui posé par Daech. Elle soutenait l’accueil des réfugiés syriens au Royaume Uni.

 

source: dreuz.info

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)