• Nombre de visites :
  • 3479
  • 21/6/2016
  • Date :

 

Le daim de Perse

 daim

 

Le daim de Perse est un cervidé de l’ordre des artiodactyles. Il mesure de 150 à 240 cm de longueur, avec une hauteur au garrot de 85 à 110 cm. La queue de ce cervidé mesure de 16 à 20 cm et il pèse de 50 à 130 kg. Les bois du daim mâle sont longs et assez larges ; ils se mettent à pousser dans la première année de sa vie mais leur ramification ne débute qu’à la deuxième année. Les bois tombent vers la fin de l’hiver ; de nouveaux bois se mettent à repousser immédiatement et leur croissance se complète en été. Les poils sont courts en été ; le fond du pelage de son dos et ses flancs sont d’un jaune tirant sur l’ocre ; le dessous des croupes ainsi que la queue sont blancs, et on peut distinguer de nombreuses taches blanches bien marquées sur son torse. En hiver, les poils sont gris et plus longs, et les taches sur son torse sont beaucoup moins marquées. 

 

Cette espèce vivait autrefois au nord de l’Afrique, en Iraq, en Turquie et en Iran. Mais différentes raisons ont abouti à la diminution de la population de ce cervidé et aujourd’hui, il ne vit plus qu’en Iran. En Iran même, ce daim vivait sur un large territoire de l’ouest de l’Iran, comprenant le grand massif du Zagros et les forêts du Khouzestân. Mais aujourd’hui, cet animal en voie d’extinction ne vit plus que dans les espaces protégés de Dez et de Karkheh dans la province du Khouzestân. Ce daim est nocturne et il est plus actif très tôt le matin ou en début de soirée. Il a une vie sociale avec ses semblables. Les femelles, les mâles et les petits vivent souvent dans un groupe séparé de celui des vieux mâles. Il est bon nageur. On a observé plusieurs fois ces daims nager et traverser le fleuve Dez.

 

Le daim est herbivore et se nourrit de feuilles et de fruits. La période de reproduction se déroule en septembre dans l’abri de faune de Dasht-e Nâz à Sâri, au nord de l’Iran. Pendant cette période, les mâles définissent souvent leur territoire en poussant des rugissements qui ressemblent à des ronflements humains. Ils cherchent à prouver leur supériorité et à attirer l’attention des femelles en exposant leurs bois. Dans le Khouzestân, la femelle met bas au début du printemps ; mais à Sâri où les daims sont nourris par les gardes-forestiers, ce processus commence au printemps et continue jusqu’au milieu de l’été. La durée de gestation est de 8 mois environ et la femelle met bas un et parfois deux faons. Le poids des faons est de 4 à 5 kg à la naissance. Ils sont capables de marcher et de courir dès leur naissance, mais la mère les cache dans les hautes herbes pendant les premiers jours. La puberté est atteinte à l’âge d’un an et demi. La durée de vie moyenne du daim de Perse est de 16 ans. 

 

Leurs ennemis naturels sont les loups et les lynx. Dans l’abri de faune de Dasht-e Nâz à Sâri, trois faons ont été tués par un lynx en une seule nuit. Pour diverses raisons dont la destruction de son habitat et la chasse excessive, la population du daim de Perse s’est mise à diminuer de sorte qu’il fut même considéré comme une espèce éteinte, jusqu’à ce que quelques individus aient été vus en 1955 dans les bois près des fleuves Dez et Karkheh dans le Khouzestân. Deux daims de ce troupeau furent envoyés au zoo Opel en Allemagne en 1958, et six à Dasht-e Nâz à Sâri pendant les années 1963-1964. A la suite des soins apportés, le nombre de ces daims a augmenté à Dasht-e Nâz. 127 daims ont été transférés de Dasht-e Nâz sur l’île d’ Ashk, à l’abri de faune Karkheh, sur l’île de Kaboudân, sur l’île de Kish et sur l’île de Lâvân entre les années 1977-1988. Le nombre de daims originellement envoyés sur l’île d’Ashk a bien augmenté et selon des estimations faites en 1989, il y en avait environ 300 sur cette île. La même année, certains de ces daims ont été transférés à leur habitat principal à Zagros ainsi que dans les forêts du Khouzestân.

 

source: http://www.teheran.ir

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)