• Nombre de visites :
  • 87
  • 24/6/2016
  • Date :

 

 

Droit à la nationalité

 issa qassem

 

A Genève, le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme s’est dit «très préoccupé par l’intensification de la répression des libertés d’expression et d’association ainsi que du droit à la nationalité».

 

«Nous demandons aux autorités bahreïnies de désamorcer la situation au lieu de prendre des mesures dommageables», a déclaré une porte-parole du Haut commissariat, Ravina Shamdasanin, appelant à «la libération de tous ceux qui ont été détenus pour l’exercice de leurs droits humains». 

 

Des organisations de défense des droits de l’Homme reprochent au pouvoir dirigé par une dynastie sunnite d’alimenter lui-même la violence en réprimant la contestation animée par la majorité chiite qui réclame une véritable monarchie constitutionnelle. 

 

Les autorités cherchent à «faire taire toute forme de critique», a estimé le Bahrain Center for Human Rights (BCHR). 

 

Pour cette ONG locale proche de l’opposition, la révocation de la nationalité de cheikh Issa Qassem s’inscrit «dans le cadre d’une répression croissante des libertés». 

 

Bahreïn est le théâtre de troubles sporadiques depuis la répression d’un mouvement de contestation lancé en février 2011 dans la foulée du Printemps arabe.

 

source: http://www.liberation.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)