• Nombre de visites :
  • 139
  • 7/7/2016
  • Date :

 

 

L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

fitr

 

Le ramadan s'achève ce mercredi 6 juillet un peu partout dans le monde. En Afrique, la fête de l'Aïd el-Fitr est célébrée avec ferveur.

 

c'est la «petite fête». Dans la plupart des régions du monde, l'Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne du ramadan, se tient mercredi 6 juillet. Même si elle a lieu la veille dans certains pays comme la Turquie, en raison d'une observation différente du croissant lunaire. C'est la nouvelle lune qui marque la fin du ramadan.  

 

«Selon une tradition toujours suivie malgré les nombreux progrès scientifiques, la fin du ramadan doit être attestée par l’observation à l’œil nu de la nouvelle lune au cours de la fameuse "nuit du doute" où des veillées sont organisées pour déterminer le début et la fin du ramadan», rappelle ainsi Jeune Afrique. 

 

En Afrique, de très nombreux croyants, qu'ils vivent dans des pays à majorité ou minorité musulmane, ont participé à la prière de la rupture du jeûne ce 6 juillet. «Traditionnellement, l'Aïd el-Fitr est célébrée pendant trois jours et est un jour férié dans les pays à majorité musulmane», note le média qatari Al-Jazeera. La rupture du jeûne débute la plupart du temps avec des prières, puis les croyants se réunissent en famille pour partager un repas de fête. L'Aïd el-Kébir, «la grande fête», (de son vrai nom Aïd-al Adha, c'est-à-dire exactement «la fête du sacrifice») a lieu quant à elle un mois après la fin du ramadan.

 

 source: http://www.slateafrique.com

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)