• Nombre de visites :
  • 69
  • 12/7/2016
  • Date :

 

Les Al Saoud rencontreront bientôt les dirigeants des Monaféghines

faysal

Le responsable des relations publiques du Corps des Gardiens de la révolution Islamique (CGRI), Ramazan Charif, a considéré les déclarations faites par l’ancien chef du renseignement saoudien à l’occasion d’un rassemblement des Moudjahidines du peuple (communément connus en Iran sous le nom de Monaféghines, ou hypocrites) dans les rues de Paris comme un signe de la complicité et de l’implication du régime saoudien dans les crimes commis par ce groupuscule terroriste contre le peuple iranien. 

 

« La présence de Turki Fayçal, ancien chef du renseignement saoudien à un rassemblement des Monaféghines terroristes, à Paris, témoigne des liens de longue date entre ce groupuscule et le régime saoudien face à la révolution islamique et au peuple iranien », a affirmé le général Ramzan Charif, responsable des relations publiques du CGRI, en allusion aux déclarations honteuses de l’autorité saoudienne. 

 

« Aujourd’hui, l’opinion publique mondiale sait très bien que le régime saoudien est l’axe du soutien au terrorisme dans la région et au-delà. En effet Daech, les Talibans, al-Qaïda et des dizaines d’autres groupuscules terroristes éparpillés dans le monde de l’Islam et de l’humanité commettent, sous la houlette des États-Unis, du régime israélien et des régimes rétrogrades de la région et avec le soutien financier de l’Arabie saoudite, les plus grands crimes contre l’humanité », a-t-il ajouté. 

 

« Les indices et preuves établissent que, tout comme le dirigeant des Monaféghines qui est décédé des suites de la rancune et de la haine qu’il éprouvait à l’égard de l'expansion et des avancées considérables réalisées par la Révolution islamique, la famille des Saoud sont comme un mourant qui va bientôt le rejoindre », a-t-il précisé, en considérant comme une réalité indéniable que les Monaféghines et le régime saoudien se bercent de rêves irréalisables contre l’Iran. 

 

« Sans l’ombre d’un doute, de même que Saddam et le parti Baath ont tiré profit du soutien et de la protection qu'ils ont accordés aux Monaféghines, les Al Saoud profiteront à leur tour de cette complicité », a précisé le général Ramzan Charif. 

 

« Malgré les Al Saoud, les Monaféghines et les autres ennemis du peuple iranien, le soleil de la Velayat-e-Faqih  et de la Révolution islamique brillera jusqu’à la parousie de l’Imam Mahdi (que Dieu hâte sa venue) dans l’Iran islamique et dans le monde de l’Oummah Islamique », a fait remarquer le porte-parole du CGRI.

 

 

source: http://fr.isna.ir

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)