• Nombre de visites :
  • 156
  • 27/7/2016
  • Date :

 

56 TOME 1

L’ÉTAT FRANÇAIS COMPLICE DE GROUPES CRIMINELS

jean loup izambert

 

Des dirigeants politiques et hauts fonctionnaires à la tête de l’État français soutiennent des criminels et terroristes. Hier, ils ont protégé certains d’entre eux des recherches d’Interpol, aujourd’hui ils en soutiennent d’autres pour renverser le gouvernement syrien. De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celle de Nicolas Sarkozy, 56 d’entre eux sont impliqués.   

 

Avant-propos : Au cœur de l’État, ils protègent et arment des criminels 

 

Chapitre 1 : « Confidentiel. À l’usage exclusif de la police et de l’autorité judiciaire »

De François Mitterrand à François Hollande en passant par Nicolas Sarkozy, les relations de dirigeants français avec des groupes criminels n’ont cessé de se développer. 

 

Chapitre 2 : Frères musulmans, des dirigeants néocolonialistes

L’organisation criminelle des Frères musulmans soutenue par Paris est au cœur des conflits contre les pays arabes laïcs. 

 

Chapitre 3 : Les deux faces de l’« opposition » anti-syrienne La répartition des rôles au sein des organisations qualifiées d’« opposition » par les dirigeants français. 

 

Chapitre 4 : Une « opposition » façonnée par des tueurs Les principaux dirigeants de l’ « opposition » sont tous liés aux Frères et/ou aux milieux atlantistes et sionistes. 

 

Chapitre 5 : Les « modérés » du président Hollande Les activistes anti-syriens présentés comme « modérés » par les dirigeants français sont impliqués dans des activités délictuelles et criminelles. Portrait de famille. 

 

Chapitre 6 : D’Alger à Damas, le même plan de subversion La stratégie de destruction de l’État et de la société par les organisations des Frères musulmans. 

 

Chapitre 7 : L’Élysée arme la main de l’ennemi Chronologie du crime d’agression de la présidence et du gouvernement français contre la République arabe syrienne. 

 

Chapitre 8 : Président ou trafiquant ? François Hollande a décidé seul, avec l’état-major de l’Élysée, d’armer des organisations terroristes. Quid de la Constitution, du droit européen et international ? 

 

56 - Tome 1 : L’État français complice de groupes criminels de Jean Loup Izambert 2015 - IS Edition 2015

 

source: http://www.morpheus.fr

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)