• Nombre de visites :
  • 2704
  • 14/11/2007
  • Date :

Le sport (2)

 

Organisation du sport 

olympique

   Le sport se pratique soit au sein d’un club soit hors de tout club. Les clubs sont affiliés à des fédérations. Les clubs organisent les entraînements et mettent leurs moyens à la disposition des compétitions. Les fédérations organisent les compétitions et édictent les règlements.

La grande majorité des sportifs est composée de sportifs amateurs, c’est-à-dire des hommes et des femmes qui pratiquent leur activité sans recevoir aucun salaire en retour.

   L’amateurisme possède son revers avec un accès limité aux classes populaires. Pour certaines activités et l’amateurisme marron, c’est-à-dire la rémunération occulte ou la fourniture d’emplois de complaisance à des sportifs officiellement amateurs.Certains sportifs perçoivent un salaire en retour de leur activité. Ces sportifs sont dits « professionnels ».

basketball

   La plupart d’entre eux sont sous contrat avec un club. Le football en Europe et le basket-ball aux Etats-Unis d’Amérique sont deux exemples connus de sports pratiqués par des professionnels. Depuis le début des années 1990 et la professionnalisation des Jeux Olympiques, longtemps bastion du sport amateur, le phénomène du professionnalisme sportif touche presque l’ensemble des disciplines.

football

 

Entraînements et compétitions 

  La pratique d’un sport se décompose en trois types d’activités : l’entraînement, la compétition et la récupération.

   L’entraînement a pour objectif de former et d’entraîner le pratiquant pour que ses performances augmentent. Pour être bénéfique, l’entraînement doit être réparti sur une succession de séances régulières, progressives et complémentaires les unes aux autres.   

La compétition a pour objectif de mesurer les sportifs entre eux et de récompenser les meilleurs. Pour de nombreux sportifs, la compétition est le moment le plus fort et le plus agréable de la pratique du sport.
souplesse

   Enfin, la pratique d’un sport comprend des phases de récupération et de détente. L’objectif de ces séances est de laisser au corps de l’athlète le temps et le repos nécessaire pour qu’il se remette en état de produire les meilleurs efforts.

 

 Médiatisation 

   Les compétitions sportives sont des formes de spectacles, mais leur scénario n’est pas écrit d’avance. Pendant l’Antiquité, la sculpture ou la poésie furent de bons vecteurs de médiatisation du sport. Avec l’arrivée des médias modernes dans l’ordre chronologique la presse écrite, la radio et  la télévision, le sport dispose de puissants supports médiatiques.Ainsi, il existe depuis 1977 des chaînes de télévisions sportives dont l’objet est la diffusion d’épreuves et d’informations sportives.

dish

   Certaines sont généralistes et se consacrent à divers sports tandis que d’autres se spécialisent dans une discipline. Parmi les titres de la presse écrite sportive on citera L’Equipe en France, Sports Illustrated aux Etats-Unis ou La Gazzetta dello Sport en Italie, notamment.

 

 Compétences de sportifs 

      Chaque discipline fait appel à des compétences sportives particulières. L’équilibre, la force, la motricité, la vitesse, l’endurance, la concentration, le réflexe, la dextérité sont les compétences les plus connues. Certaines disciplines font plutôt appel à une seule compétence alors que d’autres font appel à un éventail de plusieurs compétences. Hormis les compétences sportives, il existe des facteurs physiques déterminants de la performance sportive, ces facteurs sont la force, la vitesse, l’endurance, la souplesse et la coordination des unités motrices.

karate

   Le succès dans une discipline dépend de la capacité du sportif à exécuter un geste précis. Certaines disciplines consistent à exécuter le geste le plus précis possible en disposant de tout le temps nécessaire à la préparation du geste. Le tir à l’arc est un exemple de ce type de disciplines. D’autres disciplines laisse peu de temps de préparation et le sportif doit ici exécuter son geste de manière spontanée. Le karaté est exemple de ce type de disciplines.

 

Classification en référence aux Jeux Olympiques 

   Les Jeux Olympiques sont une compétition internationale qui regroupe une sélection de disciplines sportives. Ainsi, il est possible de classer les sports entre ceux qui sont inscrits aux Jeux Olympiques, dits « Sports Olympiques ».

Le tableau ci-dessous présente par ordre alphabétique les sports olympiques et les sports non olympiques reconnus par le CIO.

 

Sports olympiques d’été:

Athlétisme, aviron, badminton, baseball, basket-ball, boxe anglaise, canoë-kayak, cyclisme, sports équestres, escrime, football, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey sur gazon, judo, lutte, natation, pentathlon moderne, softball, taekwondo, tennis, tennis de table, tir, tir à l’arc, triathlon, voile, volley-ball.

 

Sports olympiques d’hiver :

biathlon, bobsleigh, curling, hockey sur glace, luge, patinage, skeleton et ski.

 

Sports non olympiques « reconnus » par le CIO:

Sport aérien, bandy, billard, sports boules, bowling, bridge, course d’orientation, danse sportive, échecs, escalade, golf, karaté, korfball, motocyclisme, motonautisme, netball, pelote basque, plongée, polo, racquetball, roller, rugby à XV, secourisme (?), ski nautique, squash, sumo, surf, tir à la corde, wushu.

Source : www.Wikipedia.org

Articles Relatifs :

Sport et dopage

Sport et Santé

Pourquoi le sport?

Le sport et l’enfant

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)