• Nombre de visites :
  • 2800
  • 18/11/2007
  • Date :

l'Azerbaïdjan iranien est vieille d'un demi-siècle

 

qara kelisa

   Cette église médiévale arménienne dans une région montagneuse près de la Turquie et l'Arménie montre que la République Islamique d'Iran observe les droits des autres fois rejetant les accusations des Etats-Unis qui distinguerait entres les Chrétiens et les autres minorités religieuses.

   L'évêque Arménien de Téhéran souligne à qui veut l'entendre que ceci était « une invention » occidentale.L'Iran a demandé que Qara Kelissa, ou l'église Noire, soit reconnue comme un site du patrimoine mondial des Nations unies, au même titre que Persépolis et d'autres trésors archéologiques.

« C'est le symbole de la coexistence de différentes religions et appartenances ethniques » a déclaré Khosro Farri de l'organisation chargé du Tourisme, de l'Héritage Culturel et de l'Artisanat de l'Iran.

   L'élise Noire tire son nom de la pierre volcanique utilisé au 14ème siècle lors de sa construction après qu'une plus vieille ait été détruite par un tremblement de terre.

   Les Arméniens sont persuadés que l'un des apôtres de Jésus, St Jude, a été martyrisé et ensuite enterré où l'église est désormais construite. Sa tour distinctive rayé de noir et blanc est visible de loin. L'église est désormais gardé par deux musulmans d'un village kurde voisin mais des milliers d'Arméniens du monde entier se rassemblent ici chaque été pour des festivités afin de commémorer leur saint patron connu sous le nom de Saint Thaddée.

   La volonté de l'Iran d'inclure l'église dans le patrimoine mondial est un signe de son respect pour les autres religions.Les Arméniens qui sont reconnus par la loi iranienne ont deux représentants au parlement iranien et sont autorisés à instruire leurs enfants dans des écoles de langue arménienne. Ils peuvent même faire et boire de l'alcool à la maison, pratique interdite pour les musulmans.

Source: www.Irna.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)