• Nombre de visites :
  • 2187
  • 11/12/2007
  • Date :

Kadhafi à l’Assemblée au deuxième jour de sa visite en France

Kadhafi accueilli par Sarkozy Kadhafi accueilli par Sarkozy sur le perron de l’Elysée le 10 décembre 2007

   Au deuxième jour de sa visite en France, Mouammar Kadhafi devait être reçu mardi à l’Assemblée nationale, pour une rencontre avec des parlementaires boycottée par l’opposition, qui continue de protester contre l’accueil du dirigeant libyen par le président Nicolas Sarkozy.

   Cette visite à l’Assemblée constituera le temps fort de la journée pour le guide libyen, après l’annonce lundi de la signature de plusieurs milliards d’euros de contrats. Paris s’est notamment engagé à fournir à Tripoli un ou plusieurs réacteurs nucléaires destinés au dessalement de l’eau de mer.

La controverse politique autour de l’accueil de Mouammar Kadhafi devrait se poursuivre: les députés de gauche ont en effet décidé de boycotter la rencontre à l’Assemblée prévue en fin de matinée. Plusieurs députés du parti de droite UMP, au pouvoir, ont aussi exprimé leur mécontentement et décliné l’invitation.

   M. Kadhafi devrait s’entretenir une vingtaine de minutes avec le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer. Il doit ensuite rencontrer plusieurs responsables parlementaires de l’UMP. Le dirigeant libyen a demandé, en vain, de bénéficier du privilège d’être reçu dans l’hémicycle, selon des sources parlementaires. Il a exigé que les journalistes soient tenus à l’écart de sa visite.

   Mouammar Kadhafi devait également rencontrer dans l’après-midi des personnalités intellectuelles dans les salons du Ritz, un palace parisien, avant de prononcer une allocution, à l’Unesco, devant des membres de la communauté africaine en France.

   Paris et Tripoli ont signé lundi soir une série de contrats de plus de 10 milliards de dollars. La Libye a notamment confirmé l’achat de 21 Airbus. Tripoli envisage aussi d’acheter 14 Rafale,un avion de combat que Dassault Aviation n’a jamais réussi à vendre à l’étranger,ainsi que 35 hélicoptères et d’autres équipements militaires, pour un montant total de 4,5 milliards d’euros, selon une source à la présidence française.

Kadhafi et Sarkozy le 10 décembre 2007 au palais de l’Elysée après l’annonce de la signature de plusieurs milliards d’euros de contrats

   Le dirigeant libyen avait été reçu lundi par M. Sarkozy, puis participé à un dîner officiel au palais présidentiel de l’Elysée. Confrontés à de multiples critiques, M. Sarkozy a affirmé avoir demandé au colonel Kadhafi "de progresser sur le chemin des droits de l’homme" et justifié de nouveau son invitation à Paris.

   Mouammar Kadhafi est arrivé en France accompagné d’une forte délégation comprenant notamment des dizaines de membres de sa garde personnelle, dont quelques-unes de ses célèbres "amazones", des jeunes femmes assurant sa sécurité.

Le dirigeant libyen doit de nouveau être reçu mercredi par le président Sarkozy. Il doit repartir samedi pour Tripoli.

 

Source : www.Irna.ir

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)