• Nombre de visites :
  • 689
  • 15/12/2007
  • Date :

Ahmad Khatami : le rapport américain sur le nucléaire n’est ni une grande victoire ni quelque chose de sans importance

Ahmad Khatami

   L’imam provisoire de la prière de vendredi de Téhéran, l’ayatollah Ahmad Khatami, a déclaré que le rapport américain sur le nucléaire n’est ni une grande victoire ni quelque chose de sans importance.

   «Nous ne considérons le rapport des 16 agences de renseignements américains ni comme une grande victoire politique ni comme quelque chose de mineur » a déclaré l’ayatollah Khatami devant un groupe de fidèles sur le campus de l’université de Téhéran soulignant que le rapport contient quelques points positifs.

   «Le rapport soutient des points positifs : il reconnaît explicitement que l’Iran n’a pas d’armes nucléaires aujourd’hui. D’ailleurs, il admet que depuis 2003 l’Iran a un programme nucléaire de nature pacifique.

   Un autre point évoqué par le rapport américain et qui est source d’honneur pour notre pays, c’est que l’Iran en 2007 a fait un sérieux saut en avant dans le domaine de la technologie nucléaire. Les aveux en ce sens des puissances ennemies sont un succès.

«Il reste pourtant des points imprécis dans le rapport : il maintient que l’Iran avait peut-être cherché à posséder des armes nucléaires avant 2003.

   C’est un mensonge américain qui a été utilisé à plusieurs reprises par les hommes d’État américains. Ils ont déclaré que l’Iran avait cessé de chercher à posséder des armes nucléaires sous la pression des Etats-Unis, ce qui constitue un autre mensonge », a affirmé l’ayatollah Khatami.

   «Nous devons continuer à nous montrer pessimistes envers l’ennemi. Son sourire de déplaisant sur son visage, nous indique clairement combien il est satanique. C’est pour cela que nous considérons que ce rapport n’est ni une grande victoire politique ni quelque chose de sans importance et nous devons continuer à nous montrer vigilants. Notre système islamique observe soigneusement tous les mouvements de l’ennemi".

   Plus tard dans son sermon, il a souligné que l’assassinat du général François Hajj n’a que pour but d’attiser la tension dans ce pays.

   «Il s’agit de condamner le régime sioniste pour cet acte odieux. Les criminels ne souhaitent pas la paix régner au Liban » a-t-il déclaré.

  

Source: www.Irna.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)