• Nombre de visites :
  • 738
  • 9/4/2008
  • Date :

La Philosophie ne peut pas être prouvée par des sondages

egalité entre femme et homme 

   Il est encore plus ridicule d’essayer de traiter la question des droits de l’homme en organisant un sondage d’opinion chez les jeunes filles et les jeunes gens, en leur distribuant un questionnaire qu’ils devraient remplir et nous retourner afin que nous puissions étudier leurs réponses et connaître ainsi les droits de l’homme, et décider si ces droits sont d’une sorte ou de deux sortes.

   En tout cas, nous voulons étudier la question des droits de la femme d’une façon méthodique et philosophique et à la lumière des droits humains innés.

Nous aimerions voir ainsi si les principes qui ont voulu que le Créateur dote l’Homme en général des droits naturels, exigent que la femme et l’homme soient dans un état unique et identique devant ces droits.

   Nous prions les intellectuels, les penseurs et les juristes de notre pays, qui constituent la seule autorité compétente, d’exprimer leur opinion sur ces questions et d’examiner nos arguments avec un esprit critique. Nous leur serons reconnaissants s’ils approuvent ou rejettent ces arguments, à l’appui de leurs propres arguments.

Mais pour traiter de ce sujet, nous devons étudier tout d’abord les fondements des droits de l’homme en général, et ensuite les droits de l’homme et de la femme en particulier

 Mais avant d’aborder le vif du sujet, il convient de passer rapidement en revue les mouvements de libération de la femme qui ont vu le jour au cours des derniers siècles, et qui ont débouché sur la théorie de l’égalité des droits pour l’homme et la femme.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.74-75.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)