• Nombre de visites :
  • 3936
  • 23/4/2008
  • Date :

Les effets de la jalousie sur l’âme et le corps

Jalousie

   La jalousie plonge l’âme dans une profonde tristesse. Elle la replie sur elle-même et lui fait broyer du noir. Elle la rend toute négative. Elle allume au fond du coeur de bas sentiments de rancune, de haine, de vengeance, qui ne s’assouvissent qu’en détruisant la réputation d’autrui et parfois aboutissent à une inimitié mortelle.

Comme toute tristesse prolongée, la jalousie exerce aussi sur la santé corporelle une funeste influence. Elle est certes une cause de dépression.

    Elle nuit au bon fonctionnement de l’organisme, notamment des organes de la digestion. Elle est comme un feu intérieur qui consume l’énergie physique. Elle flétrit la beauté du visage en lui enlevant son rayonnement naturel et sa sérénité. Elle assombrit les traits extérieurs.

   Le Dr. Gottfried Hertzka, dans son livre "Manuel de la médecine de Sainte Hildegarde" écrit à ce sujet : "La jalousie fait du coeur de l’homme une caverne de voleur, et elle est donc l’un des facteurs décisifs de risque pour le coeur et la circulation."

Hildegarde écrit que la jalousie chasse de l’homme la dernière force de vie. Dès que la jalousie s’allie à la haine, sa soeur cadette, elle met en mouvement toutes les forces psychiques et séduit les masses humaines.

   Comme elle dispose d’une plus grande science que toutes les autres, la jalousie abuse de son savoir et de la science pour faire clandestinement de grands torts aux hommes. Qui ne pense pas là aux grands révolutionnaires qu’une opposition provoquée par la jalousie entraîne à mettre le monde en pièces pour le changer. Comme l’envieux n’a que mépris pour le bien qui est dans l’homme, il empêche le développement personnel de ses propres semblables et fait obstacle ainsi au bien de l’humanité.

 

Source : www. www.lumenc.org

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)