• Nombre de visites :
  • 3282
  • 24/5/2008
  • Date :

Les fondements psychologiques (1)

aptitudes mentales

   Le texte précité de l’Imam As’Sadiq sur les aptitudes mentales et leur lien avec l’hérédité fixe et l’hérédité accidentelle constitue un principe général valable aussi pour tous les fondements psychologiques.

   Et si certaines ou la plupart des recherches laïques établissent une distinction entre les fondements mentaux et les fondements psychologiques, en professant que les premiers sont de nature plus ou moins héréditaire, alors que chez les seconds l’influence de l’hérédité est insignifiante ou même inexistante, c’est parce que les études et les expériences qu’elles ont menées sur les traits mentaux leur ont apporté la conviction que ceux-ci sont plus réceptifs à l’hérédité que les traits psychologiques.

Bien que cette conviction ne soit pas totalement sans fondement, il est incongru de la généraliser, car elle peut être nuancée dans des conditions particulières, comme nous l’avons remarqué lors de notre exposé sur les aptitudes mentales.

    De là, la législation islamique subordonne le phénomène psychologique à des facteurs déterminants, généraux et particuliers, qui prennent en considération aussi bien l’hérédité que le milieu sous des conditions spécifiques qui gouvernent ce phénomène. Mais avant de présenter les textes islamiques relatifs à ce sujet, il est opportun de nous arrêter un instant sur un point dont nous traiterons plus loin, à savoir la distinction artificielle établie entre deux sortes de traits psychologiques :

1- Les traits intellectuels, ou ce que les spécialistes dénomment "tendance".

2- Les traits purement psychologiques.

   En effet la législation islamique établit parfois artificiellement une telle distinction, et parfois elle l’efface, et ce pour les raisons suivantes: d’une part elle tient compte de l’unité du comportement de l’homme en tant que soumis (croyant) au concept du rôle de l’adoration ou du califat (lieutenance) sur la terre auquel il est assigné, et là la différence entre le fondement psychologique et le fondement intellectuel s’estompe; mais, en même temps, et d’autre part, elle considère l’être humain en général, (abstraction faite de son identité et de sa position philosophique - sa croyance - vis-à-vis du sens de la vie), pour définir les aspects du comportement sain (et en faire un exemple), auquel cas la distinction s’impose.

    À la lumière de cette remarque, nous reviendrons au point de vue islamique sur les facteurs déterminants, généraux et particuliers, des fondements psychologiques, sous leurs deux volets précités pour constater qu’il est représenté par les deux types de l’hérédité pure: d’abord par le phénomène de la "disposition" (ou de l’existence "en puissance") chez un individu, à un tel ou tel autre fondement psychologique, et ensuite par la transformation de cette disposition, sous l’effet du milieu environnant "en acte" choisi volontairement par l’individu et non pas imposé à sa volonté.

(A suivre…)

Source: www.bostani.com

 

Articles relatifs au sujet:

Les fondements psychologiques (2)

Les fondements psychologiques (3)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)