• Nombre de visites :
  • 8275
  • 17/6/2008
  • Date :

Muhammad Hamidullah; Un éminent savant musulman du XXe siècle

muhammad hamidullah

   Né le 19 février 1908 à Hyder?b?d (dans l’actuelle Inde), Muhammad Hamidullah décéda le 17 ‎décembre 2002, à Jacksonville (Etats-Unis). ‎

Il fait partie de ces premiers savants musulmans qui ont vécu en Europe. Volontairement ‎exilé en France en 1948, à la suite de troubles politiques de son pays, il vécut à Paris près de 50 ans.‎

Une vie au service de la science et de l’enseignement

‎   Notamment diplômé en droit international de l’université d’Osmaniya (une des plus grandes universités de l’Inde) ‎et d’un doctorat en droit islamique international de l’université de Bonn (Allemagne), Muhammad ‎Hamidullah aurait soutenu au moins cinq thèses de doctorat. Cela ne surpassait pas, selon lui, son diplôme de h?fiz ‎‎(récitateur du Coran entier), obtenu en Arabie Saoudite.‎

    Parfait polyglotte, il connaissait 22 langues et en maîtrisait 5: le français, l’allemand, l’arabe, le turc et l’ourdou, ‎qui était sa langue maternelle.‎

   Chercheur au CNRS pendant 24 ans, il intervenait régulièrement comme invité dans l’université de théologie d’Istanbul (Turquie). Il eut de nombreux échanges avec les orientalistes ‎contemporains (L. Massignon, J. Berque…) et fut le pionnier dans le dialogue interreligieux en France.‎

Il fut à l’origine de la création de plusieurs associations: le Centre culturel islamique (1958), l’Amitié islamo-‎française (1962) et l’Association des étudiants islamiques de France (AEIF, 1963).

   ‎Travaillant toujours à partir des sources originales de l’Islam, le Professeur Hamidullah voyagea beaucoup en ‎Europe et dans de nombreux pays musulmans. C’est ainsi qu’il découvrit, notamment, le plus ancien manuscrit de ‎hadiths dans une bibliothèque de Damas.‎

   Il fut le premier musulman à traduire intégralement le Coran en langue française à partir du Texte original arabe ‎‎(1959).‎

   Il publia plus de 40 ouvrages, allant du droit international à la botanique, et près de 2 000 articles dans de ‎nombreuses langues. Parmi ses œuvres, citons : ‎

‎– Documents sur la diplomatie musulmane à l’époque du Prophète et des ‎khalifes orthodoxes (1935)‎

‎– Le Prophète de l’islam, sa vie, son œuvre (1959)‎

‎– Initiation à l’Islam (1970)‎

– Al-Hajj: le pèlerinage (1983)‎

‎– Pourquoi jeûner? (1983)‎

‎– Six originaux des lettres du Prophète de l’Islam (1985)‎

‎– Problèmes constitutionnels aux premiers temps de l’Islam (1988)‎

‎– Traduction du Grand Livre de la conduite de l’Etat (1989)‎

‎– Les gens de la race noire dans la vie du Prophète de l’Islam (1990)‎

‎– Le 1400e anniversaire du parachèvement de l’Islam (1994).‎

‎   Il contribua à l’Encyclopédie Islamique en langue Urdue publié en 1965 par la rédaction ‎de 32 articles, et fut l’auteur de l’article dédié à l’Islam dans le Grand atlas des religions, ‎publié en français, en 1988.‎

    Silencieux et déterminé, grand savant de notre civilisation, Muhammad Hamidulah dédia sa vie au savoir et à la ‎recherche, avec humilité, amour d’autrui et refus des mondanités.

Source: www.taghrib.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)