• Nombre de visites :
  • 15105
  • 29/6/2008
  • Date :

Les différences entre l’homme et la femme (1)

femme ou homme

    «Différences entre homme et femme! Nous sommes dans la deuxième moitié du XXe siècle et vous croyez encore à des notions balayées qui portent la marque du Moyen Age! Vous vous imaginez que la femme serait différente de l’homme! Sans doute vous voulez en déduire que la femme est un sexe inférieur, une transition entre l’animal et l’homme, qu’elle ne mérite pas de mener une vie indépendante et libre, et qu’elle doit vivre sous la tutelle et le contrôle de l’homme! Ce sont là des idées désuètes et surannées! Notre époque a montré qu’elles sont une duperie que l’homme a inventée pendant la période de la domination de l’homme sur la femme. Aujourd’hui c’est le contraire qui a été établi. La femme est le sexe supérieur, et l’homme, le sexe inférieur...»

   Tels sont, schématiquement, les propos que tiendraient les gens occidentalisés à l’adresse de quiconque ose parler de la différence entre l’homme et la femme. Cependant le formidable progrès scientifique du XXe siècle a permis de montrer clairement l’existence de disparités entre l’homme et la femme.

Leur existence n’est pas un leurre, mais une vérité scientifique fondée sur l’observation et l’expérience. En tout cas, ces différences n’ont rien à voir avec la supériorité ou l’infériorité de leur sexe.

   La loi de la création a voulu qu’elles servent à rendre les relations conjugales entre l’homme et la femme plus solides et à renforcer la base de l’union de ceux-ci. Elle a donné existence à ces différences en vue d’une meilleure distribution des responsabilités de l’homme et de la femme, et en vue de la détermination des droits et  des obligations familiaux de chacun des deux.

    Le but pour lequel la loi de la création a créé ces différences est pareil au but pour lequel elle a créé des différences  entre les membres d’un seul corps.

Lorsqu’elle a fixé un emplacement pour l’oeil, un autre pour l’oreille, un autre pour la main, un autre pour la colonne vertébrale, etc., elle n’avait aucune préférence pour l’un ou l’autre de ces membres, ni aucune discrimination entre eux.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.100-101.

 

Articles Relatifs:

L’opinion du monde moderne (1)

L’opinion du monde moderne (2)

Les différences entre l’homme et la femme (2)

Une relation plus sublime que le désir

La pièce maîtresse de la création

La différence dans les sentiments réciproques de l’homme et de la femme

La théorie de Will Durant

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)