• Nombre de visites :
  • 5163
  • 5/7/2008
  • Date :

Les prières de Moïse (5)

   Ainsi, Moïse continuait sa Mission Prophétique, et invitait les gens au Monothéisme. Mais peu d’hommes se convertissaient, et le Fir’aun de son côté, avec sa tyrannie et son injustice, tourmentait de plus en plus gravement Moïse et Aaron.

   Mais ni la méchanceté et le maltraitement du Fir’aun, ni l’ignorance des gens, n’empêchaient Moïse d’accomplir sa Mission avec fermeté.

prière

Ainsi il déclara un jour, avec la plus grande foi, et le ton le plus ferme:

َأُفَوِّضُ أَمْرِي إِلَى اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ بَصِيرٌ بِالْعِبَادِ.

"Je confie mon affaire à Dieu! Oui, Dieu est observateur des  Esclaves!"

[Sourate Le Pardonneur - 44]

   La richesse, la majesté et la puissance étonnantes du Fir’aun et des ses partisans, émouvaient la populace. Les gens qui n’étaient pas dotés d’une grande intelligence, se mettaient à faire des comparaisons entre Moïse et ses disciples, et le Fir’aun et le faste qui l’entourait, et c’est évident que de tout temps, l’Homme a toujours voulu préférer l’apparence physique, la richesse, le luxe et l’argent, à toute autre chose.

   Ainsi, dans la balance imaginaire des gens, Moïse et son frère Aaron, ne pouvaient atteindre à la gloire extérieure du Fir’aun... Le Fir’aun avait amassé une fortune inouïe et unique, et détenait un pouvoir absolu; quand de son côté, Moïse et son frère étaient seulement les Messagers de la foi Divine, de la croyance, de la justice et de la liberté...

prière

    Moïse qui voyait tout cela, et comprenait que la richesse matérielle et la puissance exécutive du Fir’aun et de ses partisans, empêchaient à ce que la populace se penche vers le Monothéisme et la vertu, invoqua ainsi Dieu:

رَبَّنَا إِنَّكَ آتَيْتَ فِرْعَوْنَ وَمَلأهُ زِينَةً وَأَمْوَالاً فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا رَبَّنَا لِيُضِلُّواْ عَن سَبِيلِكَ رَبَّنَا اطْمِسْ عَلَى أَمْوَالِهِمْ وَاشْدُدْ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَلاَ يُؤْمِنُواْ حَتَّى يَرَوُاْ الْعَذَابَ الأَلِيمَ.

"Ô notre Seigneur! Tu as donné à Pharaon et sa cohorte de grands un décorum, oui, et aussi des biens dans la vie présente, afin, ô notre Seigneur qu’avec cela, ils égarent de Ton sentier. Ô notre Seigneur! efface leurs biens et fait pression sur leurs cœurs, puisqu’ils ne croient pas, qu’ils n’aient vu le châtiment douloureux! "

[Sourate Le Jonas - 88]

Source: Hosseyn Vasseghi, Traduit Par Farideh Mahdavi-Damghani, Les Prières du Coran, Téhéran, éd. Publication Ansariyan, PP.57-58.

 

Article relatif au sujet:

Les Prières de Moïse (4)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)