• Nombre de visites :
  • 1555
  • 5/8/2008
  • Date :

La pièce maîtresse de la création

   Abstraction faite de la question de savoir si la dissemblance entre l’homme et la femme conduit ou non à la dissemblance de leurs droits et responsabilités respectifs, la dissemblance est en soi l’une des pièces maîtresses de la création.

C’est une question qui conduit à la reconnaissance d’Allâh et de Son Unicité. Elle démontre que le système de ce monde a été planifié avec sagesse et précision.

  Elle montre que la création n’est pas le fruit d’un hasard, et que la nature n’est pas une force aveugle. Il n’est pas possible d’expliquer le monde des phénomènes sans reconnaître "la Cause ultime".

dna

   C’est pour préserver les espèces que le formidable mécanisme créatif a introduit le système de la reproduction. Les mâles et les femelles sont produits continuellement. Et étant donné que la continuité des espèces dépend de leur coopération mutuelle, la nature a trouvé l’idée de leur cohabitation.

Dans le même but, l’intérêt personnel, ou l’amour de soi, qui est essentiel à tout être humain, a été converti en sentiments de service, de coopération et la tolérance.

   Et, pour que ce plan se traduise complètement dans la réalité, et que le lien entre les deux sexes se renforce physiquement et spirituellement, la nature a rendu dissemblables et complémentaires leurs corps et leurs âmes respectifs. Et c’est cette dissemblance qui les attire l’un vers l’autre et les rend amoureux l’un de l’autre. Si la femme avait les mêmes traits physiques, le même tempérament et les mêmes habitudes que l’homme, il lui serait impossible d’attirer l’homme vers elle, comme elle le fait maintenant. Si l’homme avait eu les mêmes traits physiques que la femme, celle-ci ne le regarderait pas comme son idéal et ne ferait rien pour gagner son coeur.

L’homme a été créé pour dominer le monde, et la femme a été créée pour dominer l’homme.
amour

   La loi de la création a été ordonnée de manière que l’homme et la femme se cherchent l’un l’autre et qu’ils s’intéressent l’un à l’autre. Mais leurs relations ne sont pas de nature possessive, laquelle résulte de l’égoïsme, puisqu’en général l’être humain voudrait posséder les objets pour son usage personnel et les considère comme les moyens de son confort. Les relations entre l’homme et la femme ont été créées de telle sorte que chacun des deux conjoints vue en vue d’assurer le bonheur et le bien-être de l’autre, et affectionne le sacrifice pour l’autre, et préfère l’autre à soi-même.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.110-111.

 

Articles Relatifs:

La théorie de Platon

Aristote et Platon

 L’opinion du monde moderne (1)

L’opinion du monde moderne (2)

Une relation plus sublime que le désir

La différence dans les sentiments réciproques de l’homme et de la femme

La théorie de Will Durant

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)