• Nombre de visites :
  • 3521
  • 9/8/2008
  • Date :

Apparitions de Fatima (3): de qui parle t-on? Dénominations trompeuses…

hazrat zahra

Dénominations…

   Nous avons évoqué par ailleurs l’importance des mots. Nul n’ignore qu’une dénomination prend toute sa signification quand on considère la retombée que peut avoir la racine étymologique d’un mot, sa lexicographie et jusqu’à sa proxémique sur la psyché du lecteur. Il n’est pas indifférent d’utiliser les vocables "musulmans", "musulmans pratiquants", "islamistes", "activistes musulmans", "terroristes musulmans" ou "extrémistes islamiques". La récente furie médiatique destinée à ternir l’image de l’islam et à occulter les massacres israëlo-américains contre les musulmans du monde, démontre si nécessaire, que tout message mérite d’être lu à travers le filtre de l’analyse.  

   Au lecteur ensuite d’en décrypter le sous entendu. De la même façon, il est tout à fait significatif de qualifier une secte chrétienne de protestante ou catholique romaine.

les dénominations des branches chrétiennes

   Avant toute description d’un phénomène, il convient de le qualifier, c’est-à-dire de le nommer car, même si la dénomination est parfaitement insuffisante pour définir un phénomène, elle en est la pré condition. Dès lors,  il convient de savoir ce que recouvrent les dénominations qualifiant le phénomène des "apparitions de Fatima". Que se cache t-il donc derrière les termes "Fatima", "apparitions", "secret", "miracle", "dame blanche", "dame du rosaire"? L’exhaustivité est un luxe, certains diront une obligation morale, que nous ne pouvons pas nous offrir. A défaut, nous prendrons des échantillons assez représentatifs pour nous livrer à notre analyse.

 

Cryptage et décryptage

   Le cryptage des informations fait partie des techniques permettant de préserver le secret d’un message. La cryptographie permet de chiffrer les messages alors que la sténographie cherche à en cacher le contenu. Les templiers chiffraient leurs lettres de crédit grâce à la "croix des huit béatitudes" de la façon suivante:

templiers

   Enigma est le nom donné à la machine de "chiffrement par substitution de lettres" qu’utilisaient les allemands pendant la seconde guerre mondiale lors des combats sous-marins entre leur flotte atlantique de U-Boot et les navires marchands alliés destinés à ravitailler le Royaume-Uni. Le principe était le suivant:

le principe de cryptage enigma

   Le message correspond au sens d’une formulation. Le langage est l’outil utilisé pour transmettre un message. Le cryptage est la technique permettant de restreindre l’accès du message à un public détenant la clé de chiffrement.

Si l’on utilise la méthode simple de substitution mono alphabétique, nécessitant une clé de cryptage (ici décalage de trois rangs) et utilisée en son temps par Jules César: le message clair (plain text) "Fatima bin Muhammad" devient le cryptogramme (ciphertext) "IDWLP DELQW PXKDP PDG". Il s’agit ici d’un simple exercice illustratif sans aucune portée scientifique pour notre sujet.

   Dans notre cas, nous devons seulement comprendre l’importance de décrypter des messages. La cryptanalyse est la technique destinée à décrypter des messages chiffrés.

chiffrement

   Notre travail ici correspond à une "une attaque sur texte chiffré seulement" qui consiste à retrouver la clé de déchiffrement à partir d’un ou plusieurs textes chiffrés.  Bien entendu, nous ne prétendons pas ici que le message de Fatima ait été crypté arithmétiquement, mais qu’il nécessite un "déchiffrement" afin de le rendre à nouveau intelligible et clair à tout le monde. On aura à déterminer si la clé recherchée est symétrique (identique pour le chiffrement et le déchiffrement) ou asymétrique (différente pour le chiffrement et le déchiffrement).

Hypothèses et étapes de déchiffrement

   Pour l’heure, nous posons en hypothèse que les apparitions de Fatima sont authentiques et que la "Dame" a bien voulu faire passer un message. Nous prétendons ensuite que le message qui nous est parvenu  à l’heure d’aujourd’hui ne correspond pas au message original. En d’autres termes, nous disposons d’un cryptogramme que nous cherchons à retourner en un message clair. Nous posons que la clé cryptologique est asymétrique: la clé de chiffrement nous est inconnu car détenue par les chiffreurs, mais que la clé de déchiffrement est donnée par la vie de Fatima bint Muhammad, fille du saint prophète de l’islam. Nous partons de ces hypothèses et conformément à la méthode exposée en précautions liminaires, nous avançons selon un cheminement inductif au terme duquel nous réévaluons nos hypothèses. Au terme de ce tâtonnement, nous procédons à une réévaluation générale de l’argumentation pour donner un avis motivé.   

 

Le scepticisme comme méthode

   Il serait bien naïf de penser que la version que nous connaissons des apparitions de Fatima correspond précisément à ce qui s’est passé réellement car, entre ces deux choses s’est immiscé un intense travail d’interprétation, de relecture et de réécriture des faits.

Nous l’avons dit, l’écriture de l’histoire est une tâche ardue qui incombe aux esprits indépendants. Tombée entre les mains de quelques clercs attachés avant tout à défendre les dogmes qui fondent les avantages de leur condition, un récit serait bientôt transformé par la liberté prise à modifier son contenu.

   Comment distinguer entre la réalité et les versions successives qui se sont agrégées en couche sur ces événements? Nous ne pouvons malheureusement pas effectuer un travail d’historien, ni d’herméneute, qui requiert une compétence que nous n’avons pas, et surtout un matériau de travail - les archives secrètes concernant cet événement - dont nous manquons.

bibliothèque angélique à rome

   On objectera justement qu’il existe tant d’événements enfuis dans les décombres des pupitres et des rayons de quelques obscures bibliothèques. Pourquoi donc se pencher sur le cas des apparitions de Fatima? N’y trouvez aucune obsession maladive, il s’agit d’un sentiment de devoir moral, non juridique, envers un signe qu’aurait pu nous adresser le Créateur. En effet, au cas où les apparitions de Fatima sont véridiques, ce qui est le fond de notre pensée, alors nous avons obligation d’en décrypter le message.

   On prendra soin d’éviter de confondre le rang et la nature d’un tel message, s’il existe, avec la révélation prophétique au sceau de la prophétie il y a plus de quatorze siècles, son excellence le maître des prophètes, le choix divin, la miséricorde de Dieu sur Terre, Muhammad fils de Abdollah paix sur lui et sa pure famille.  Néanmoins, le message des apparitions de Fatima fut suffisamment important pour qu’il adopte les formes et les circonstances qu’il prit effectivement et cela suffit pour s’y pencher.

Sources:

http://www.cryptage.org/

http://www.cryptage.org/chiffre-templiers.html

http://www.commentcamarche.net/crypto/crypto.php3

http://www.ecumenism.net/denom/

 

Articles Relatifs:

Apparitions et vérité de Fatima (5): les enfants des apparitions

Apparitions et vérité de Fatima (6): la réaction des parents et des autorités

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)