• Nombre de visites :
  • 6006
  • 13/8/2008
  • Date :

Le cancer (2)

Cancer chez l’enfant

   Les enfants représentent moins de 1 % des cas de cancer; dans les pays développés, ils sont guéris dans deux tiers des cas. En France, on dénombre chaque année:

450  Leucémies
300 Tumeurs cérébrales
190  Lymphomes

 

   En général, on observe plutôt des tumeurs embryonnaires les premières années de la vie, et des sarcomes osseux et des tissus mous chez les grands enfants.

Facteurs de risque

   Il existe de nombreux facteurs prédisposant au cancer: ils sont appelés cancérigènes, carcinogènes ou cancérogènes. L’étude de ces facteurs s’appelle la cancérogenèse.Ils peuvent être:

Génétiques, c’est-à-dire avoir une composante héréditaire (cas de certains cancers du sein) ;

Environnementaux :

fumée industrielle, souvent assimilée à de la pollution

Pollution: son rôle exact est difficile à préciser ;

Alimentation: l’obésité favorise de nombreux cancers. La consommation régulière de fruits et légumes diminue le risque de nombreux cancers. L’alcool favorise les cancers de la gorge et du foie ;

photo rapprochée de la peau humaine

Radiations (sans oublier le rôle du soleil: il est donc important d’utiliser correctement les crèmes solaires lors d’une exposition prolongée au soleil car cela augmente considérablement le risque de cancers de la peau) à cause des ultraviolets ;

tabac blond type virginie
Il faut noter le rôle particulier du tabac qui est un facteur de risques important pour différents cancers.

   Selon le dernier rapport 2007 de la Faculté de médecine, le tabac reste la principale cause de cancer. Vient ensuite l’alcool. Les autres causes sont l’insuffisance d’exercice physique, puis les expositions professionnelles et les traitements hormonaux de la ménopause de la femme. Seulement 1% des décès sont liés à la pollution. Finalement, 50% des origines du cancer demeurent encore inexpliquées.

Génétique et cancer

   Les cancers sont des pathologies génétiques; c’est-à-dire qu’ils ont pour origine une modification quantitative et/ou qualitative de nos gènes.

Comme il s’agit d’altérations génétiques somatiques qui ne sont présentes que dans le tissu malade, la plupart des cancers ne sont donc pas héréditaires.

   Les cancers familiaux (10% des cancers humains) sont associés à une altération constitutionnelle (ou germinale) d’un gène. Cette altération est donc présente dans toutes les cellules de notre organisme.

 

adn

   Il y a deux grandes catégories de gènes associés aux pathologies cancéreuses: les gènes suppresseurs de tumeurs et les gènes de réparation de l’ADN.

La première catégorie comprend les gènes suppresseurs de tumeurs qui sont des régulateurs négatifs de la prolifération cellulaire (les freins). Les deux copies de ces gènes sont inactivées dans les cancers.

   La deuxième catégorie correspond aux gènes des multiples systèmes de réparation qui sont capables de détecter et de réparer les lésions de l’ADN qui ont modifié les  gènes suppresseurs de tumeur. Ces systèmes de réparation sont également inactivés dans les cellules cancéreuses.

Source: www.wikipedia.org

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)