• Nombre de visites :
  • 2880
  • 27/8/2008
  • Date :

La présence du Prophète dans la personne et la personnalité de l’Imam Al-Hassan Al-Mojtabã (1)

imam al-hassan

   "Le Messager de Dieu a veillé sur l’Imam Al-Hassan avec ses yeux et son coeur, car il était un morceau de son existence, une brillance de son âme et un portrait qui le décrivait et l’exprimait. Il l’a entouré d’un tel amour et d’une telle tendresse qu’il fut la pureté même, qu’il se dépouilla de toute tendance à la brutalité, que la clémence devint la plus saillante de ses qualités, et la philanthropie le plus sublime de ses sentiments."

M. J. Fadhlallah

   Imam Al-Hassan perdit son grand-père à l’âge de 8 ans. Le Prophète n’aura donc veillé sur son petit-fils que pendant la phase de sa première enfance.
Mais la présence active du Messager tout au long de cette phase importante de son éducation joua un rôle primordial dans la formation de sa forte personnalité, dans la noblesse de son caractère, dans la perfection de sa conduite islamique.

   En effet, la passion, l’affection et la tendresse presque anachroniques -à l’époque- que le Prophète manifesta envers Imam s’avérèrent être non seulement la simple expression de l’amour naturel d’un grand-père envers son premier "fils" ou descendant, mais elles traduisirent surtout la volonté du Messager d’assurer à ce dernier une éducation exemplaire.

imam al-hassan

   On peut dire à cet égard que bien avant les psychologues et les éducateurs modernes, l’Islam avait attiré l’attention sur l’importance de la phase de la première enfance dans la formation et l’équilibre de la personnalité de l’individu d’une part, sur les besoins affectifs de l’enfant dans cette phase d’autre part. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur les hadiths du Prophète -et de ses successeurs- concernant ce sujet, pour s’en convaincre. Mais ce qui nous importe ici, c’est de noter que l’Imam Al-Hassan fut le premier enfant à recevoir une éducation islamique parfaite pendant cette phase, puisque c’est le Prophète de l’Islam, lui-même, qui en fixa, orienta et dirigea les grandes lignes.

   En effet, lorsqu’on passe en revue les préceptes de l’Islam, relatifs à cette phase de l’éducation de l’enfant, on peut remarquer que trois grandes lignes s’en détachent et que l’application de celles-ci apparaît d’une façon évidente dans le comportement du Prophète vis-à-vis de son petit-fils:

1- C’est une phase pendant laquelle l’enfant doit être entouré de tendresse, d’amour, de caresses. En témoigne, entre bien d’autres, cette remarque que le Prophète avait faite à propos d’un bédouin qui se vantait de n’avoir jamais embrassé ses enfants:

«Pour moi, dit le Messager, cet homme est au nombre des habitants de l’Enfer»1 et pour traduire sa parole en acte, on a vu combien le Prophète s’attachait à caresser et à embrasser Imam Al-Hassan chaque fois qu’il se trouvait en sa présence.
imam al-hassan

 2- C’est une phase de jeu pendant laquelle l’enfant doit être encouragé dans son désir naturel de jouer. Le Prophète dit à ce propos: «Celui qui a un enfant doit rajeunir pour lui»2.

3 - C’est une phase pendant laquelle il convient d’éviter autant que possible de contrarier l’enfant dans ses désirs innocents par souci de lui apprendre la bienséance. En effet le Prophète dit à cet égard: «L’enfant est maître 3, pendant les sept premières années (de sa vie) et esclave 4, pendant les sept années suivantes»5.

   Là encore nous retrouvons l’application parfaite du premier terme de ce principe dans la conduite du Prophète lui-même vis-à-vis de son petit-fils, puisqu’il refusait qu’on empêche Imam Al-Hassan de monter sur son dos pendant qu’il priait, ou de venir s’asseoir sur ses genoux pendant qu’il prêchait en séance publique.

le prophète mohammad

   Mais si l’enfant n’est pas particulièrement disposé à recevoir des instructions pendant cette phase, il est en revanche très réceptif aux gestes, aux paroles et à la conduite de ceux qui savent le couver de leur amour et de leur tendresse. Rien de plus normal dès lors de remarquer combien (la conduite de Imam Al-Hassan) et ses traits de caractère étaient imprégnés des traces de son grand-père et combien il se montrera attaché aux souvenirs du Prophète, gravés dans sa mémoire, tout au long de sa vie.

Les références fréquentes au Prophète («mon grand-père, le Messager de Dieu a dit ceci..., mon grand-père le Messager de Dieu a dit cela...») dont il ponctuait toujours ses paroles et ses actes sont à cet égard très significatives.

Notes:

1. "Al-Wassãil" Chap. 83, Hadith 4, cité par la revue trimestrielle: "Al-Fajr". 

2. "Al- Wassãil", Chap. 63, Hadith 1, cité par la revue trimestrielle: "Al-Fajr".

3. Dans ce contexte, "maître" signifie: quelqu’un qui n’a pas à recevoir des ordres.

4."esclave", quelqu’un qui est censé recevoir des ordres et de s’y conformer. Voir la revue "Al-Fajr".

5. "Al-Wassãil", Chap. 82, Hadith 3, cité par la revue trimestrielle: "Al-Fajr".

Source: www.bostani.com

 

Galries relatives au sujet:

Chants de la joie à l’occasion de la naissance de l’Imam Al-Hassan Al-Mojtabã (1)

Chants de la joie à l’occasion de la naissance de l’Imam Al-Hassan Al-Mojtabã (2) 

Galerie des images à l’occasion de la naissance de l’Imam Al-Hassan Al-Mojtabã

Articles relatifs au sujet:

La présence du Prophète dans la personne et la personnalité de l’Imam Al-Hassan Al-Mojtabã (2)

L’amour du Prophète pour Imam Al-Hassan Al-Mojtabã

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)