• Nombre de visites :
  • 3990
  • 7/9/2008
  • Date :

Apparitions de Fatima (4): le nom Fatima

   Le terme Fatima est un nom propre arabe désignant historiquement la seule fille issue de l’union du Saint Prophète de l’Islam Muhammad ibn Abdallah et de son épouse préférée Khadija bint Khulayd.

La racine de ce mot renvoie à la notion de sevrage et l’on considère que Fatima fut ainsi appelée pour souligner le fait qu’elle fut sevrée par la science et la lumière prophétique.

   Fatima paix sur elle a de nombreux surnoms, dont ceux de resplendissante ou de lumineuse du fait de son excellence morale et de son haut degré de piété. Fatima paix sur elle a été qualifiée de "maîtresse des femmes des mondes", pour toutes les époques alors que Marie paix sur elle est la "maîtresse des femmes des mondes" de son époque en particulier.

Il existe peu d’informations sur la dénomination de ce qui était alors un village mauresque appelé, avant la conquête catholique, "Abdegas". Il semble avoir pris brièvement le nom de port d’Ourem, puis son appellation définitive se fixa sur Fatima.

   Le récit catholique – nous n’avons pas de récit musulman pouvant balancer cette version –donne une version romantique de l’origine du nom de la ville.

une bataille entre maures et chrétiens

   Le jour de la Saint Jean de 1158 (s’il s’agit de la fête  du prophète Jean dit « le Baptiste », il peut s’agit du 29 août (« décapitation »), du 24 juin (naissance), du 23 septembre (conception) et s’il s’agit de l’apôtre Jean, le 27 décembre),  le chef des troupes du roi portugais, Gonzalo Hermingues, captura la fille du puissant seigneur musulman d’Alcacer do Sol lors d’une embuscade  à l’encontre d’une légation musulmane de haut rang en repos sur la rive du fleuve Sado au sud du Tage.

le fleuve du tage s’entend sur environ 1000km

   Il reste aujourd’hui les vestiges de cette forteresse située sur la rive du fleuve Sado, Alcacer signifiant forteresse en arabe.

la forteresse alcacer do sol

   Cette captive, belle à ravir, s’appelait Fatima. Les croisés emmenèrent les captifs dans un petit bourg situé dans les collines de «Serra de Aire», de là auprès du roi portugais Alphonso Henriques à Santarem. Gonzalo Hermingues, demanda alors au roi de lui accorder la main de cette jeune captive, lequel accepta à condition qu’elle se convertisse au christianisme  et qu’elle soit consentante, ce qu’elle fit (source: Leo Madigan, Fatima Ophel book).

Quant à savoir quelle âge avait cette jeune fille, on sait seulement qu’elle est à la "fleur de l’âge".  Le village musulman d’"Abdegas" fut donné en cadeau de mariage par le roi. Une autre version affirme que le village fut offert à la princesse pour sa conversion au christianisme.

   Toujours d’après ce récit, Gonzalo Hermingues et sa captive furent bientôt amoureux l’un de l’autre. Fatima se convertit librement au catholicisme et baptisée sous le prénom d’Ouranea ou Irène (ce qui donne l’étymologie de la ville d’Ourem  et le mariage fut célébré. Fatima mourut très jeune.

la fontaine dans l’abbaye de alcobaca

   La fondation du monastère cistercien de Santa Maria de Alcobaça remonterait à 1153. Il devint le siège intellectuel et spirituel des moines cisterciens au Portugal, sous la juridiction de Clairvaux. Rapidement, l’Abbaye d’Alcobaca eut un petit prieuré dans la montagne voisine et le Frère Hermingues, inconsolable, y fut envoyé sur sa demande. Il s’empressa de faire venir auprès de lui les restes de la défunte Fatima; le lieu prit son nom et s’appelle toujours Fatima.  

chevaliers croisés

   La source de ce récit est un ouvrage sur l’historie de l’ordre cistercien, La Chronique de Cister, écrit par le moine Bernardino de Brito en 1602. Il y confirme que le nom de la ville, Fatima vient du nom arabe «Fatima» et ce serait le comte d’Ourem, Gonzalo Hermingues qui appela ce village Fatima par amour pour la défunte.

L’imprécision de ce récit ne manque pas de susciter des questions. Il y a une confusion sur le nom de cette ville, s’agit il de Fatima ou d’Ourem? La municipalité d’Ourem contient deux bourgs, Ourem (12000 habitants) et Fatima (11000 habitants) mais la paroisse s’appelle bien Fatima. Si cette femme musulmane s’est convertie au christianisme librement, pourquoi a-t-elle choisi le prénom Fatima pour nommer cette ville?  Si c’est Gonzalo qui décida de rebaptiser ce village en souvenir de cette femme, pourquoi n’a-t-il pas choisi son prénom de baptême Irène?  Certains ont prétendu que le village de Fatima était une dot offerte à Fatima, mais cet usage musulman était-il alors pratiqué par les chrétiens au Portugal? Aujourd’hui même, si le terme Fatima ne désigne qu’une localité géographique, pourquoi l’Eglise catholique a autorisé le prénom Fatima pour baptiser les jeunes filles catholiques, ce qui explique que nombre d’entre elles, dans la péninsule ibérique et en Amérique latine, portent ce joli prénom. A moins que l’église catholique ait considéré qu’il s’agit du prénom d’une femme sainte, qui méritait d’être porté par la jeunesse catholique, cela reste inexplicable... 

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_de_F%C3%A1tima

http://www.fatima.be

Articles Relatifs:

Apparitions et vérité de Fatima (5): les enfants des apparitions

Apparitions et vérité de Fatima (6): la réaction des parents et des autorités

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)