• Nombre de visites :
  • 1803
  • 17/11/2008
  • Date :

Du néolithique aux Proto-Elamites (1)

   A l’ouest de l’Iran, l’Elam est un haut pays montagneux qui côtoie la plaine de Mésopotamie1. Mentionné à plusieurs reprises dans la Bible, il correspond à la plaine de la Susiane et aux montagnes du Zãgros qui la bordent.

Il marque l’extrémité orientale du Croissant Fertile, qui s’étend de la Syrie au Zãgros: c’est là, dans cette jonction géographique de l’Europe et de l’Asie, que se trouvent les premiers témoignages d’une civilisation sédentaire, agricole et urbaine.

L’apparition des villages agricoles

maison du zãgros

   La préhistoire iranienne est encore mal connue. Des silex taillés attestent de la   présence de l’homme paléolithique venu d’Afrique en Iran il y a au moins ~50’000 ans. Dans l’histoire de l’humanité, des changements profonds interviennent dès le ~ IXe mil. et sont l’aboutissement d’une longue évolution antérieure.

Alors que les populations nomades vivaient de chasse et de cueillette, elles se sédentarisent, domestiquent des animaux (les moutons, les chèvres, puis les bovins) et construisent des villages en pisé 2 puis en brique crue.

    Au ~IXe mil. les premières céréales (l’orge et le blé) sont cultivées. L’agriculture, avec son économie et son mode de vie, se met en place et influence l’organisation des villages et de la société. Dans tout le Moyen-Orient, la céramique (terre cuite) se répand au -VIIe mil.

   C’est pas à pas, au fil des vestiges, que nous pouvons suivre cette «révolution» néolithique 3, qui marque le passage à une économie villageoise, sédentaire et agricole. Les sites fouillés en Anatolie (Chatal Hiiyiik), en Cisjordanie (Jéricho), en Syrie (Tell Halaf), en Mésopotamie (El Obeid), nous renseignent sur les étapes d’un développement lent, graduel et diversifié.

coupe d’un tapeh

   En Iran, de nombreux villages apparaissent dans la vallée de la Susiane et sur le Plateau: les ruines superposées de leurs constructions forment aujourd’hui des collines artificielles (tapeh 4). En Mésopotamie comme en Iran, une autre étape est franchie entre le ~ IVe et le ~ IIIe mille. : l’urbanisation.

Notes:

1. Du grec mesos (au milieu) et potamos (fleuve). Région entre les fleuves Tigre et Euphrate, aujourd’hui principalement en Irak. Elle fut le principal foyer des premières civilisations sédentaires: sumérienne et akkadienne, babylonienne, assyrienne, néo-babylonienne. 

2. Terre argileuse mêlée à la paille ou à des petits cailloux et utilisée comme matériaux de construction.

3. Période de l’histoire, débutant aux environs de ~8000. Elle voit apparaître la domestication des animaux, l’agriculture et les premiers villages paysans.

4. Tapeh (en arabe: tell) -colline artificielle, formée par les ruines d’édifices construits les uns au-dessus des autres à différentes époques. Chaque couche représente une époque: plus on creuse, plus on remonte dans le temps, les constructions sur le sol étant les plus anciennes.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, P.35.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)