• Nombre de visites :
  • 2865
  • 1/12/2008
  • Date :

La religion de l’Elam

scène rituelle. maquette en bronze, suse, ~xiie s.

   Nous ne savons que peu de choses de la religion élamite, même si elle nous montre un enracinement profond de la société dans le sacré. Elle ressemble à celles de Sumer et de Babylone, dont l’Elam a subi l’influence culturelle, mais elle a sa spécificité.

chogha zanbil

   La ziggurat 1de Choghã Zanbil (~XIVe s.) constitue son témoignage cultuel le plus impressionnant. Une ziggurat se trouvait également à Suse.

Elle était faite de briques recouvertes de lapis-lazuli et surmontée de cornes en cuivre qui symbolisaient la puissance divine.

   En ~646, Assurbanipal la détruisit et emmena à Assur "ces dieux et ces déesses, avec leurs parures, leurs richesses, leurs mobiliers, avec les prêtres."

la ziggurat de suse d’après un relief assyrien de ninive.

   La religion élamite nous est surtout connue à travers les statuaires et divers objets cultuels découverts dans les fouilles, car les textes élamites sont rares et certains encore aujourd’hui indéchiffrables. Beaucoup de sceaux et de cylindres présentent des divinités, des compositions mythologiques, un rituel royal, des orants et une forme de culte du feu, mais leur interprétation demeure conjecturale.

Certaines images montrent une figure anthropomorphique, appelée par convention le "Maître des animaux", entourée de quadrupèdes et de serpents.

   Fréquemment représenté, le serpent tient une grande place dans le symbolisme: il est associé au dieu élamite Napirisha et au dieu de Suse Inshushinak.

divinité élamite suse, ~iie mil.

   Les dieux de l’Elam ne sont pas tant des personnifications de la nature que des forces métaphysiques. Les déesses sont nombreuses et semblent souvent prédominer. Pinikir, reine du Ciel, est mentionnée au ~IIIe mil. Elle fut supplantée au ~IIe mil. par Hum-pan (appelé aussi Napirisha et GAL) et son épouse Kiririsha («la Déesse Grande»), mère d’Hutran. Fille du dieu des eaux, Lakamar règne sur le monde infernal, où elle juge et guide les morts: elle est mentionnée dans la Bible, dans le nom du roi d’Elam «Kedor-Laomer» (Genèse XIV, 9).

hommes-taureaux et déesses d’intercession. mur de briques moulées, suse, ~xiie s.

   Nahunte, dieu solaire et de justice, nshushinak, dieu de Suse, Simut, dieu de l’Elam, sont d’autres divinités importantes du panthéon, mais beaucoup d’autres ne nous sont connues que de nom. Au cours des siècles, les divinités n’ont presque pas changé, même si leur importance ou la dévotion qui leur était portée ont pu varier.

Comme plus tard chez les Achéménides et les Sassanides, la royauté n’était pas dissociée du sacré: les rois se proclamaient "messager de dieu, père et roi".

Note:

1. Ziggurat- sans doute de l’akkadien «za-qãru»: «construire en hauteur». Construction à étages mésopotamienne, apparue au ~IIIe mil. et bâtie en briques crues.

reconstitution de la ziggurat d’ur, irak, -xxie s.

   Au sommet, accessible par des escaliers ou des rampes, se trouvait un temple. Sa fonction sacrée est d’unir le Ciel et la Terre.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, PP.75-76

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)