• Nombre de visites :
  • 1157
  • 6/12/2008
  • Date :

Pourquoi l’Europe a-t-elle accordé subitement l’indépendance économique à la femme?

will durant

   Maintenant voyons pourquoi un tel événement important est intervenu il y a un siècle? Est-ce parce que la conscience des Européens s’est réveillée subitement, et que ceux-ci se sont rendus compte soudain de l’injustice de leur système social?

   Will Durant, dans son livre: "Les Plaisirs de la Philosophie" répond à cette interrogation. Il nous permet de connaître la vérité effarante à cet égard, car il ressort de ses constatations que la femme européenne devrait se sentir redevable, pour son émancipation et pour l’obtention de ses droits à la propriété, à l’invention de la machine et non au réveil de la conscience de l’homme! Elle devrait s’agenouiller en signe de révérence et de gratitude -pour le vote de la loi de son indépendance économique par le Parlement britannique- devant cette machine et devant les industriels avides qui voulaient, à travers cette loi, gagner plus d’argent et payer moins de salaires.

   Will Durant écrit: «Les changements rapides, dans des us et coutumes plus vieux que l’histoire de la chrétienté, s’expliquent seulement par l’abondance et la diversité des machines. L’émancipation de la femme est un sous-produit de la révolution industrielle.

   Il y a un siècle, il était très difficile pour l’homme de trouver un travail en Angleterre. Les annonces et offres d’emploi incitaient les Anglais à envoyer leurs femmes et leurs enfants aux usines.

Les employeurs se préoccupaient seulement de leurs profits et actions, et ne s’embarrassaient point de considérations morales et éthiques. Ce sont ces patriotes industriels du XIXe siècle qui ont conspiré inconsciemment contre l’intégrité de la vie familiale.

   Le premier pas sur la voie de l’émancipation de nos grands-mères fut la loi de 1882. En vertu de cette loi, les femmes de Grande-Bretagne devinrent capables de jouir d’un privilège sans précédent. On leur accorda le droit de garder pour elles l’argent qu’elles gagnaient en travaillant. Cette loi, qui représente les hautes valeurs morales chrétiennes, a été introduite par les patrons des usines dans "La Chambre de Communes" britannique afin qu’ils puissent attirer les femmes anglaises aux usines. Depuis cette date, la femme a été libérée de la corvée des travaux domestiques pour être asservie par la corvée des usines et des entreprises.»

Comme vous pouvez le constater, ce sont les industriels et les patrons des usines d’Angleterre qui ont fait ce pas progressif en direction de la femme, afin d’augmenter leurs profits.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.143.144

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)