• Nombre de visites :
  • 5073
  • 13/12/2008
  • Date :

Géopolitique (2): pétrole

Sommaire:

Les enjeux

Le contrôle des gisements

Le contrôle des détroits

 

   La géopolitique du pétrole est intimement liée aujourd’hui à la perception de l’atteinte du pic pétrolier par les grandes puissances, ce qui inclut la prise de conscience des limites géologiques de la ressource; durant le XXe siècle, les motivations ont été différentes, compte tenu de la nature politique des deux premiers chocs pétroliers.

   En quelque sorte, le thème est crucial puisqu’à la fois international et multinational:

- Il est inhérent aux relations internationales depuis que les efforts de prospection menés durant la fin du XIXe siècle ont révélé des gisements mirifiques au Moyen-Orient.

- L’économie mondiale, dont cinq compagnies pétrolières figurent parmi le top 10 1, est désormais liée au sort de multinationales qui ont placé leurs intérêts concernant l’or noir en compétition.

Compte tenu de l’importance des enjeux, la réactivation du Grand Jeu régional n’échappe pas à l’élaboration de théories du complot concernant le machiavélisme avéré ou non des acteurs internationaux en charge de l’approvisionnement.
le pétrole est le nerf de la guerre

 

Les enjeux

une répartition inégale des réserves d’hydrocarbures

   Carte établie en 2000 par l’USGS des régions pétrolifères mondiales, hors production domestique U.S.

- Les couleurs les plus foncées indiquent les réserves les plus importantes.

- tous hydrocarbures confondus.

le moyen orient concentre plus de 60% des réserves en hydrocarbures

   Perception des réserves de pétrole en 2005; le Grand Jeu géostratégique: avoir une influence sur la zone rouge.

   Pour un pays du monde, le pic laisse la perspective d’une raréfaction dans l’avenir, impactant directement son indépendance énergétique. Ceci souligne les thèmes suivants: l’accès aux champs pétrolifères du Moyen-Orient, la construction d’oléoducs et de gazoducs, le transport pétrolier.

Le contrôle des gisements

   Le pétrole est une donnée largement prise en compte par les stratèges géopolitiques. En effet, la dépendance des pays envers ce produit est telle qu’une difficulté d’approvisionnement (coût, diminution de la production…) peut en soi justifier un conflit. D’autre part, une guerre qui rompt des approvisionnements en pétrole peut ainsi forcer l’implication de puissances, qui seraient restées neutres sinon. Par ailleurs, l’approvisionnement en pétrole des belligérants a plusieurs fois influé sur le sort des armes, comme pendant les deux guerres mondiales.

Notes:

• les difficultés de transport liées au gaz confinent cet hydrocarbure à des considérations de géostratégies locales, telle celle de la Russie, par exemple; ces situations ne seront donc pas traitées dans cet article qui concerne le pétrole.

• La montée de la consommation de pétrole de la Chine confirme l’arrivée du dernier acteur parmi les participants déjà connus du Grand Jeu réactivé sur les ensembles géographiques du Moyen-Orient et d’Asie centrale où se trouve le gisement de Bakou.

• Les enjeux ne se restreignent pas au Moyen-Orient, la péninsule de Bakassi ayant été cédée par le Nigeria au Cameroun à l’issue du règlement d’une revendication territoriale soulignée par la présence de pas moins de huit compagnies pétrolières ayant assuré la prospection offshore.

Le contrôle des détroits

   La géostratégie des détroits par lesquels passent les pétroliers constitue le second enjeu, celui du transport pétrolier.

le détroit d’ormuz, objet de convoitise géostratégique

   Le détroit d’Ormuz: point de tension géostratégique entre l’Iran, Oman (péninsule de Musandam) et les Émirats arabes unis.

la plupart des gisements iraniens se trouvent au sud ouest du pays
Les gisements iraniens: certains étant offshore dans le golfe Persique, la tension liée à cette zone maritime en découle. Cette carte confère aussi une lecture du conflit Irak / Iran des années 80.

   Le détroit d’Ormuz est à la fois dans la zone d’influence de l’Iran comme dans celle des pays de la péninsule arabique, pour lesquels les États-Unis ont délégué une flotte mouillant en permanence dans le golfe Persique, la cinquième de l’US Navy. La tension est si palpable que même les îlots bordant le détroit font l’objet de conflits d’intégrité territoriale.

Les approvisionnements de l’Occident dépendent très largement du canal de Suez; ceux de l’Amérique du canal de Panama.

   Enfin ceux du Japon et de la Chine passent par le détroit de Malacca, pour lequel les voies maritimes se sont avérées peu sûres puisque ces eaux sont parmi les dernières du globe où se pratique la piraterie. Répondant à ses impératifs, la Chine cherche actuellement (fin 2006) à passer contrat avec la Thaïlande pour faire passer son pétrole par voie de terre et éviter le passage par le détroit.

Par ailleurs, ce détroit débouche sur la mer de Chine méridionale, pour laquelle un conflit territorial à épisodes implique six riverains pour l’accès aux ressources naturelles (le pétrole fait partie de ces intérêts).

Note:

1.ces cinq figurent parmi les six (en) supermajors du marché énergétique.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9opolitique_du_p%C3%A9trole 

Article Relatif:

HAARP - Un système d’armement modifiant le climat (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)