• Nombre de visites :
  • 2090
  • 14/12/2008
  • Date :

Comment améliorer son estime de soi

la confiance en soi

Sommaire:

Estime de soi: trois domaines sont à explorer

1) Le rapport à soi-même

2) Le rapport à l’action

3) Le rapport aux autres

   La confiance en soi, le respect que l’on se porte, l’appréciation de notre propre valeur, sont autant de critères qui constituent l’estime de soi. Or justement, rien ne va de soi. Entre nos doutes intérieurs et l’attitude extérieure que l’on s’impose face aux autres, nous devons composer pour construire ou reconstruire une image positive de nous-même.

Estime de soi: trois domaines sont à explorer

1) Le rapport à soi-même

Il est nécessaire d’apprendre à se connaître, de prendre conscience de ses capacités, de ses limites et de les accepter. Il existe notamment deux types de réactions qui menacent l’estime de soi.

    La première est l’autodéfense qui consiste à nier en bloc nos émotions, lesquelles mettraient à jour, soit disant, certaines ’ faiblesses ’ ou certaines exigences. Ainsi, on préfère nier une phobie, refouler une colère ou une déception, pour éviter de fragiliser son estime de soi. On cache aux autres et à soi-même de telles émotions pour se protéger.

   La soumission aux évènements est également une façon de se ménager en cas d’échec: "c’est comme ça", "de toute façon c’est impossible", "cela n’a pas d’importance". On n’améliore pas son estime de soi en se cachant ou en niant les choses, les actions ou les évènements. De telles attitudes doivent être travaillées, limitées puis éliminées.

2) Le rapport à l’action

   L’action renforce l’estime de soi. Mener à bien de petits projets permet d’y contribuer. Devenir expert dans un domaine pointu améliore à la fois le sentiment de compétence personnelle et la reconnaissance des autres, ce qui rehausse en même temps l’estime de soi. Encore faut-il pouvoir passer à l’action, c’est-à-dire réussir à faire taire sa critique intérieure, cette petite voix en nous qui trouve des défauts dans toute action et dans tout projet. Pour cela, il est nécessaire d’accepter l’idée d’échouer.

Tout le monde est confronté à des insuccès, lesquels sont toujours enrichissants car ils contribuent à toute réussite ultérieure.

   D’ailleurs la plupart des aboutissements ne sont jamais ni tout blanc ni tout noir. Ne pas réussir quelque chose parfaitement n’est pas forcément un échec.

   Les personnes ayant une estime de soi basse sont souvent perfectionnistes et très exigeantes vis-à-vis d’elles-mêmes. Il est très important d’accepter de ne pas être parfait.

3) Le rapport aux autres

   Le sentiment d’être aimé, aidé et entouré, nourrit directement l’estime de soi. C’est pourquoi il est nécessaire de cultiver ses rapports aux autres et de s’ouvrir aux autres.    Il faut s’entraîner à s’affirmer, à exprimer ce que l’on ressent et pense. Pour cela, il faut aussi chercher à se mettre à la place des autres. Les amis sont là pour nous soutenir.

Lorsque la situation est difficile, la consultation d’un professionnel peut se révéler extrêmement bénéfique. Il ne faut pas négliger cette piste.

Source: www.e-sante.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)