• Nombre de visites :
  • 3248
  • 21/2/2009
  • Date :

Le bien

trois enfants

Trois enfants, trois amis, s’en allaient à leur classe.

«Si je travaille bien, mon père m’a promis, dit l’un d’eux, un louis.»

Le second des amis dit: «je travaillerai pour que maman m’embrasse. »

Le dernier soupira: «pour moi, je n’aurai rien, car je suis orphelin, je n’ai père ni mère; mais je m’efforcerai cependant de bien faire. Il faut faire le bien parce que c’est le bien.»

Ratisbonnb

Surce: DEVINAT. E, Livre de lecture et de morale, éd. Tous prix, Paris, P .54

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)