• Nombre de visites :
  • 1030
  • 14/3/2009
  • Date :

Trois sortes d’entretiens

L’Islam reconnaît trois sortes d’entretiens:

un homme et son chien

1- Une personne qui possède des animaux doit les entretenir. La base de cette sorte d’entretien est la possession.

2 - L’homme doit supporter les dépenses de ses enfants s’ils sont mineurs ou pauvres. De même, on a le devoir d’entretenir ses parents s’ils sont pauvres. La base de cette sorte d’entretien n’est pas la possession, mais les droits naturels.

Les enfants ont un droit naturel sur leurs parents, parce que ceux-ci les ont mis au monde. De même les parents ont un droit sur leurs enfants à qui ils ont donné naissance. Cette sorte d’entretien est conditionnée par le besoin.
une famille

3 - Un mari doit entretenir sa femme. La base de cette sorte d’entretien n’est ni la possession, ni aucun des droits naturels pris dans le sens ci-dessus. Ces droits ne sont pas conditionnés par le besoin, ni par la pauvreté, ni par l’invalidité ou la faiblesse, etc.

famille

   Même si la femme était millionnaire et ayant une rente considérable, et que son mari soit relativement pauvre, il devrait pourvoir aux besoins de la famille, y compris les dépenses personnelles de sa femme.

Un autre trait distinctif de cette catégorie d’entretien est qu’à la différence des deux premières sortes d’entretien dont la non-exécution constitue seulement un péché et n’entraîne pas une action en justice, elle est juridiquement exécutoire, c’est-à-dire que la femme peut demander au juge d’obliger le mari à payer la charge familiale ou les dépenses de la maison.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.147-148

Article Relatif:

Des critiques et leur réponse

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)