• Nombre de visites :
  • 2501
  • 18/5/2009
  • Date :

Sourate Al-Wãqi’ah (1)

coran

La traduction du titre de la Sourate: L’Événement; Celle qui est inéluctable; L’Échéant; L’Échéante

Lieu de révélation: La Mecque, sauf les Versets 81, 81, lesquels sont médinois.

Ordre chronologique de sa révélation: Elle fut révélée après la Sourate Tãhã 

Nombre de versets: 96 versets

Les mérites (thawãb) de sa lecture: Quiconque lit cette Sourate chaque nuit ne connaîtra jamais le dénuement, et quiconque la lit chaque nuit avant de dormir, rencontrera Allãh avec un visage pareil à la pleine lune. De même quiconque désire ardemment le Paradis et sa qualité, qu’il lise cette Sourate.

Quelques mots à propos des effets bénéfiques ou des vertus attachées à la récitation de cette Sourate.

Selon un hadith attribué au Noble Prophète (P): «Quiconque récite Sourate Al-Wãqi’ah ne sera pas inscrit au nombre des inconscients» étant donné que les Versets de cette Sourate ont la propriété d’éveiller et de mouvoir de telle sorte qu’ils ne permettent pas au lecteur de se cantonner dans un état d’inconscience».
lecture le coran

   Selon le Prophète (P): «Quiconque récite la sourate Yã-Sîn et la Sourate Al-Mulk le matin, la Sourate Al-Wãqi’ah, le soir, Allãh lui accordera prospérité et aisance».

Et selon un autre hadith le Prophète (P) dit: «Les Sourates Hûd, Al-Wãqi’ah, Al-Mursalãt  et Al-Naba’ m’ont fait vieillir à cause de la mention qui y est faite (surtout dans Sourate Al-Wãqi’ah) des nouvelles terrifiantes de ce qui se passera le Jour du Rassemblement, lors de la Résurrection, et des châtiments terribles infligés aux polythéistes ou du sort horrible qui avait été réservé aux peuples précédents».1

   Selon l’Imam Al-Sãdiq (p): «Quiconque récite la Sourate Al-Wãqi’ah chaque veille du vendredi (la nuit de jeudi à vendredi) Allãh l’aimera et le fera aimer de tout le monde. Il ne connaîtra jamais dans sa vie ni misère ni pauvreté ni dénuement ni aucune grave maladie de ce monde. Et il sera parmi les compagnons de l’Imam ’Ali (p)». 2

   Enfin d’après un autre récit hagiographique, un jour ‘Othmãn Ibn Affãn a rendu visite à ‘Abdullãh Ibn Mas’ûd, lors de sa maladie qui l’emporta. Il lui demanda alors:

- De quoi souffres-tu?

- De mes péchés, répondit ‘Abdullãh.

- Qu’est-ce que tu désires?, demanda encore ‘Othmãn.

- La Miséricorde de mon Seigneur

- Ne veux-tu pas que je fasse venir un médecin pour toi?

- C’est le médecin qui m’a rendu malade.

- Ne veux-tu pas que j’ordonne qu’on t’apporte une allocation?

- Tu ne m’as pas accordé une allocation lorsque j’en avais besoin. Tu veux maintenant m’en accorder une alors qu’elle ne me sert plus à rien!

- Garde-la pour tes filles, insista ‘Othmãn.

- Elles n’en auront pas besoin, elles non plus, car je leur ai ordonné de réciter Sourate Al-Wãqi’ah, ayant entendu le Messager d’Allãh (P) dire: «Quiconque récite Sourate Al-Wãqi’ah chaque nuit ne connaîtra jamais le dénuement».3

   C’est d’ailleurs pour cette raison que cette Sourate a été dénommée, selon un hadith, la Sourate de la Richesse (Sourate Al-Ghinã).

Notes:

1. Al-Amthãl (Essai d’exégèse du Coran), par Cheikh Naçir Makãrim Al-Chîrãzî, V, 17, Sourate Al-Wãqi’ah, P. 410.

2. Id. Ibid. Voir aussi: Khiçãl Al-Sadûq, 4ème partie, hadith 10.

3. Majma’ Al-Bayãn d’Al-Tabarsî, V. 9, P. 212, cité par Al-Amthãl.

Source: www.bostani.com

Articles Relatifs:

Sourate Al-Wãqi’ah (2)

Comment faire connaissance avec le Coran?

Présentation du Saint Coran (4)

Présentation du Saint Coran (5)

Présentation du Saint Coran (6)

Présentation du Saint Coran (7)

Présentation du Saint Coran (8)

De quoi le Coran parle-t-il?

Les Mérites du Coran

Galerie Relative:

Galerie des images de la calligraphie des versets du Coran

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)