• Nombre de visites :
  • 1824
  • 2/7/2009
  • Date :

L’arrivée des Indo-Européens au ~IIe et au ~Ier mil

mazdéisme

   Les Indo-Européens sont un ensemble de peuples unis par une culture commune, et dont on localise généralement l’origine dans les steppes de l’Asie centrale. A des dates et pour des raisons plus ou moins inconnues, ils essaimèrent autant vers le Moyen-Orient et l’Occident que vers l’Inde. Les Indo-Européens installés en Inde et en Iran sont nommés Aryens (de l’irano-sanscrit: Aryãs), et on les distingue des Indo-Européens installés en Occident, comme les Celtes, les Germains, les Grecs et les Romains.

Etudiée au XXe s. par Georges Dumézil, leur idéologie se caractérise par une organisation tripartite de la société (prêtres, guerriers, producteurs/éleveurs), des langues aux racines identiques ou analogues, des religions aux nombreux points communs dans les mythes, les rites, l’eschatologie et la métaphysique.

   Ainsi, le vieux perse ressemble au sanscrit, le Mazdéisme à la religion hindoue, et la société Iranienne préislamique présente une hiérarchie de fonctions plus ou moins analogues aux castes de l’Inde et à la division médiévale des clercs, des guerriers et des paysans.

   Les Indo-Européens avaient déjà pénétré au Proche-Orient au ~IIe mil. Ils avaient certainement influencé les Hourrites et la création du royaume de Mitanni (v. ~1500-~1370), qui dominait la Turquie et le sud de l’Arménie.

   Peut-être avaient-ils aussi formé la noblesse guerrière des Kassites (~1525-~1171), une tribu des  monts Zãgros qui régna plusieurs siècles à Babylone et qui répandit le cheval et le char de guerre.

C’est la dernière vague des migrations indo-européennes qui vit apparaître les peuples à l’origine de la civilisation Iranienne: les Mèdes et les Perses.

   Venus sans doute à travers le Caucase, ces nomades pasteurs s’installent sur le plateau Iranien et s’imposent parmi les peuplades autochtones. Leurs noms sont mentionnés pour la première fois dans des annales Assyriennes du ~IXe s., à l’occasion de campagnes militaires du roi Salmanazar III, qui se heurta au royaume mède au sud-est du lac d’Oru-mieh, puis au royaume perse au sud et à l’ouest de ce lac.

D’autres peuples nomades d’origine Iranienne ont joué un rôle dans l’histoire du Croissant Fertile: les Scythes, dont l’art nomade sera influencé par les Achéménides et la Grèce, détruisirent le royaume d’Urartu (~VIIIe s.) et guerroyèrent avec les Assyriens contre les Mèdes. Egalement apparus au ~VIIIe s., les Cimmériens envahirent l’Urartu et l’Asie mineure avant d’être anéantis.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, PP.38-39.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)