Articles liés
  • La province d’Isfahãn
    La province d’Isfahãn
    La province d’Isfahãn est située dans le centre de l’Iran. Elle est bordée au nord par les provinces de Markazi, de Qom...
  • La mosquée Sheikh Lotfollãh
    La mosquée Sheikh Lotfollãh
    Mosquée Sheikh Lotfollãh est un des monuments de la province d’Isfahãn. Construite sous Shah Abbãs Ier de 1602 à 1619, baptisée du nom d’un célèbre théologien...
  • Galerie des images de la mosquée Sheikh Lotfollãh (1)
    Galerie des images de la mosquée...
    Cette mosquée privée est dépourvue de cour et de minaret. Elle ne contient qu’une salle de prière précédée d’un corridor coudé, voûté d’une suite de coupoles, et somptueusement décoré de céramiques.
  • Nombre de visites :
  • 2240
  • 13/5/2009
  • Date :

La place de l’Imam

la place de l’imam

   Autrefois appelée l’Image du Monde (Naqsh-e Djahãn), cette place est le cœur de l’urbanisme conçu par Shãh Abbãs Ier. De forme rectangulaire, elle mesure environ 500 m sur 150.

   Elle était destinée au jeu de polo, aux défilés militaires et aux marchés. A ses deux petites extrémités, deux bornes délimitent encore les buts utilisés dans le polo. Dans l’urbanisme musulman traditionnel, qui ignore les grandes places, elle est d’une nouveauté radicale; elle devance aussi nombre de réalisations des villes européennes.

Selon un agencement typique de l’architecture Iranienne (un espace rectangulaire à ciel ouvert bordé de quatre iwans), ses quatre côtés sont bordés par quatre édifices: deux mosquées (la mosquée de l’Imam et la mosquée Lotfollãh), un palais (Ali Qãpu) et le portail d’entrée du bazar.

   Des historiens ont remarqué que cette place semble être le décalque du cirque de Maxence à Rome (IVe s.), où le tombeau de Romulus est également désaxé par rapport au rectangle de l’hippodrome: une analogie qui inscrit la place d’Isfahãn dans le symbolisme des jeux, miroirs des affrontements cosmiques. Aujourd’hui, les galeries de la place sont occupées par des commerces, où l’on amadoue les touristes avec un verre de thé pour leur vendre des tapis et de l’artisanat à des prix excessifs. Au-dessus des échoppes, de grandes niches ceinturent la place elles accueillaient autrefois les spectateurs des jeux.

Axonométrie de la place de l’Imam

axonométrie de la place de l’imam

(1) Mosquée de l’Imam.

(2) Palais Ali Qãpu.

(3) Mosquée sheikh Lotfollãh.

(4) Entrée du bazar.

 

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, P.331.

Galeries Relatives:

Galerie des images de la mosquée Sheikh Lotfollãh (2)

Galerie des images du palais Hasht Behesht (1)

Galerie des images du palais Hasht Behesht (2)

Galerie des images du pont Khãju (1)

Galerie des images du pont Khãju (2)

Galerie des images du palais Ali Qãpu

Galerie des images de la mosquée de l’Imam

Galerie des images du palais Chehel Sotun

Galerie des images de la place de l’Imam

Articles Relatifs:

La mosquée de l’Imam (1)

La mosquée de l’Imam (2)

Le palais Chehel Sotun

Le palais Hasht Behesht

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)