• Nombre de visites :
  • 1657
  • 23/5/2010
  • Date :

66 000 décès attribuables au tabac

   Environ 66 000 décès (soit 12 % de la totalité) sont attribuables au tabac.1 Aujourd’hui, la part des décès attribuables au tabac, toutes causes confondues et tous âges confondus, est sans commune mesure entre les 2 sexes: 21 % chez les hommes et 3 % chez les femmes. Deux éléments se conjuguent pour expliquer cet écart:

- La mortalité due au tabac aujourd’hui est la conséquence des comportements du passé; ainsi la mortalité due au tabac chez les personnes âgées de 70 ans est la conséquence de leur tabagisme sur les 25, 50 dernières années et de leur tabagisme récent.

- Le tabagisme masculin (régulier ou non) a longtemps été très supérieur au tabagisme féminin. L’écart n’a commencé à se réduire qu’à la fin des années 60, essentiellement du fait de la baisse continue du tabagisme masculin (de 73 % de fumeurs à 39 %, et de 45 % de fumeurs réguliers à 35 %) -Figure 1.

   Dans la population féminine, durant cette même période, la proportion de fumeuses a fluctué aux alentours de 35 %, mais la proportion de fumeuses régulières est passée de 10 à 22 %.

evolution de la proportion de fumeuses et de fumeurs réguliers ou non

Figure 1: Evolution de la proportion de fumeuses et de fumeurs réguliers (traits pleins) ou non (traits hachurés), 1950-2000, France.

Note:

1- Etude réalisée en 1999.

Source:

Hill C, Laplanche A. Histoire de la consommation en France.

Articles Relatifs:

Journée mondiale sans tabac

Histoire du tabac

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)