• Nombre de visites :
  • 1143
  • 7/2/2013
  • Date :

La salutation

la salutation

   Une des façons de se montrer humble est de saluer chaque personne que vous rencontrez en lui disant par exemple: "Salamun ’alaykum Que la Paix soit sur toi."

Il est dit que la personne jeune doit saluer les aînés, le passant, celui qui est assis, le petit groupe, le groupe le plus nombreux, et celui qui est sur une monture, celui qui est à pied.

   Si une personne salue un groupe de gens et que l’un de ceux-ci réponde à la salutation, les autres sont déchargés de l’obligation de lui répondre. Il est détestable pour un homme de saluer des femmes adultes.

Saluer quelqu’un qui est résident devrait être complété par une poignée de main, mais au cas où quelqu’un est de retour d’un voyage, la salutation devrait être complétée par une embrassade.

   L’Imam Al-Sãdiq (P) a dit: «Chaque fois que le Saint Prophète (P) serrait la main de quelqu’un, il ne retirait jamais sa main avant que l’autre ne retire la sienne».

Selon un autre hadith, le Prophète (P) a dit que les gens devraient se serrer la main les uns les autres, car le serrement de main réduit la distance entre les gens.

   Il n’est pas très convenable d’embrasser quelqu’un (en le saluant) sauf s’il s’agit de sa femme, ou d’enfants. Toutefois, on devrait embrasser les frères Croyants sur les joues ou le front, et s’il s’agit d’un savant religieux, on peut lui baiser la main.

L’Imam Al-Sãdiq a dit: «Nos adeptes ont une brillance sur le front, et on peut les reconnaître à cette brillance facilement, et lorsqu’ils se saluent les uns les autres, ils devraient s’embrasser sur le front».

Source: Al-’Allãmah Al-Majlici, Usages et bons comportements en Islam, Édité et Traduit de l’anglais par Ahmad Al-Bostani, éd. La Cité du Savoir, Canada, 1999.

Article Relatif:

La condition du salut

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)