• Nombre de visites :
  • 2691
  • 24/12/2007
  • Date :

Cinéma d’Afghanistan

film

   Le cinéma d’Afghanistan se relève lentement après une longue période de silence. Avant les attaques du 11 septembre 2001, Mohsen Makhmalbãf a attiré l’attention sur l’Afghanistan avec son film Kandahar. Kandahar est une tentative pour rappeler au monde un pays oublié.

filmer

   Plus tard, Yassamin Maleknasr, Abolfazl Jalili, Samirã Makhmalbãf et Siddiq Barmak ont fait des contributions significatives au cinéma persan en Afghanistan. Siddiq Barmak est aussi directeur du Mouvement pour l’Education des Enfants d’Afghanistan, une association qui promeut l’alphabétisation, la culture et les arts, fondée par le réalisateur iranien Mohsen Makhmalbãf. L’école forme des acteurs et des réalisateurs pour le cinéma émergent d’Afghanistan.

abolfazl-e jalili
makhmalbaf
abbas kiarostami

   Dans Djomeh (2000), réalisé par un des assistants d’Abbas Kiarostami, l’histoire se focalise sur le sort d’un des deux millions de réfugiés afghãns qui sont en Iran sans statut légal. Quand l’acteur Afghan du film fut invité au Festival du Film d’Hambourd puis refusa d’entrer de nouveau en Iran, son histoire devint un autre film, Le chemin du paradis (2002).

Source: www.wikipedia.org

Article relatif :

Cinéma

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)