• Nombre de visites :
  • 2648
  • 5/10/2008
  • Date :

L’amour pallie les carences dans les actes

dieu

   L’amour d’Allãh est inséparable des actes d’adoration; et pour quiconque aime Allãh, les actes, le mouvement et l’effort sur le Chemin d’Allãh constituent les signes de cet amour. Cependant l’amour pallie la négligence des actes et intercède en faveur du croyant auprès d’Allãh lorsqu’il fait preuve de négligence dans ses actes. En effet l’amour est un intercesseur efficace auprès d’Allãh.

L’Imam Zayn Al-Abidîn, dit dans un do’â, rapporté par Abû Hamza Al-Thamãlî:

"Ma connaissance (de Toi) est mon guide vers Toi, et mon amour pour Toi est mon intercesseur auprès de Toi. Or je suis sûr de mon guide par Ta Guidance et je suis confiant dans l’efficacité de mon intercesseur auprès de Toi"

   Quels bons guides, intercesseurs, connaissance et amour! Un serviteur dont le guide vers Allãh est la connaissance d’Allãh ne s’égare jamais, et un serviteur dont l’intercesseur auprès d’Allãh est l’amour d’Allãh, ne manque jamais sa route et son but vers Allãh.

imam zayn al-abidin

L’Imam Zayn Al-Abidîn dit à ce propos:

"O mon Dieu! Tu sais que même si dans la pratique mon obéissance à Toi n’est pas un exemple de régularité, l’amour de Ton obéissance et la ferme résolution de T’obéir restent en moi permanents et réguliers."

   Là, l’Imam nous apprend que s’il arrive que nous doutions de notre obéissance à Allãh dans nos actes et qu’il nous soit impossible d’être certains d’obéir impeccablement et toujours au Créateur, néanmoins nous pouvons être sûrs et certains de la permanence de notre amour d’Allãh et de notre volonté inébranlable de continuer à Lui obéir et à L’aimer.

En effet, tout serviteur ayant éprouvé dans son coeur l’amour d’Allãh, n’en doutera jamais. Certes ce serviteur pourrait être négligent dans l’observance de l’obéissance ou commettre un acte qu’Allãh déteste ou une désobéissance qu’Allãh n’aime pas, mais ce faisant il est impossible qu’il déteste l’obéissance ou qu’il aime le péché.

   Car les membres ou les sens du serviteur pieux pourraient glisser dans les péchés, attirés par Satan ou la passion, ou être négligents dans l’obéissance à Allãh, mais son coeur est imperméable à tout ce qui n’est pas l’amour et l’obéissance à Allãh, et la détestation de Sa désobéissance.

lmam al-hussayn

Ainsi l’Imam Al-Hussayn implore:

"O mon Seigneur! J’aime T’obéir même s’il m’arrive de le négliger, et je déteste de Te désobéir, même s’il m’arrive de le faire. Aussi Te demanderais-je de me faire la faveur de me destiner au Paradis"

        Telle est la différence entre les sens et les sentiments: les premiers pourraient ne pas suivre toujours les seconds, ceux-ci pourraient se soumettre totalement à l’emprise de l’amour d’Allãh, alors que ceux-là pourraient y manquer, mais si le coeur est sain et bon, les sens finiront inévitablement par le suivre et Lui obéir. En un mot, tôt ou tard, les sens et les membres ne pourront qu’exécuter ce que veulent et demandent les sentiments, comblant de la sorte le fossé qui les sépare grâce à la sincérité du coeur.

Source: www.bostani.com

 

Articles relatifs:

Le plaisir de l’amour

Les degrés et les phases de l’Amour d’Allãh (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)