• Nombre de visites :
  • 2439
  • 11/7/2009
  • Date :

Le calendrier islamique (2)

Le calendrier préislamique

   Avant la révélation Prophétique, Les arabes aussi basaient leur calendrier sur un événement important, en l’occurrence, l’année de l’éléphant. Un Abyssin, nommé Abrahah fit bâtir une somptueuse cathédrale à Sana (Yémen) avec l’espoir que cette cité prendrait la place de la Mecque comme lieu de pèlerinage le plus fréquenté de toute l’Arabie. Abrahah ne faisait aucun secret de son dessein, ce qui suscita une colère grandissante parmi les Arabes. Finalement, l’un d’entre eux se rendit à Sana, souilla la cathédrale et l’incendia.

sanaa en rival de la mecque

   Quand Abrahah apprit la nouvelle, il jura qu’en représailles, il raserait complètement la Kaaba. Il se mit alors en route pour la Mecque avec une grande armée, en tête de laquelle marchait un éléphant. Quand Abrahah s’apprêta à marcher sur la Mecque, dans l’intention de détruire la Kaaba qu’il considérait comme le grand sanctuaire rival, tout à coup, le ciel devint noir et un bruit étrange se fit entendre: une grande vague d’oiseaux dont chacun portait trois cailloux, l’un dans le bec et les deux autres serrés dans chaque patte, déferlèrent sur l’armée d’Abrahah.

Ces oiseaux fondirent sur les soldats, les criblant de pierres au passage, et les galets étaient si durs qu’ils transperçaient même les cottes de mailles. C’est ainsi qu’Allãh sauva sa maison sacrée, la Kaaba. Cet événement, dont la nouvelle s’était répandue dans le monde entier, servit aux Arabes de point de départ d’une ère.

Le treizième mois

   Pour les arabes du pré-Islam, le pèlerinage n’est qu’un grand festival. Leur calendrier étant lunaire, ce festival tombait parfois dans une saison où la récolte n’était pas prête, ni commercialisable. Fut alors inventée la méthode de Kabza consistant à ajouter parfois un treizième mois à l’année.  La période du pèlerinage n’était pas spécifiée et la responsabilité pour la déterminer revenait à un homme de Banu Kinana appelé Qalammas, qui décidait de la date du pèlerinage prochain et quel mois il fallait suivre le treizième mois. Le nom Qalammas finit par désigner ce poste et le calendrier ainsi define fut appelé le calendrier qalammasien. Selon ce calendrier, les quatre mois sacrés Rajab, Dhou Al-Qa’da, Dhou Al-Hijja et Moharram furent interchangeables et le Qalammas décidait quels mois étaient sacrés l’année suivante, appelés Al-Nasi’. La méthode de Kabza était pratiquée par les bédouins, pas chez les citadins. Les arabes avaient donc deux calendriers, l’un avec la Kabza et l’autre sans. Le Saint Prophète décréta l’abolition des deux calendriers, Kabisa et Nasi’.

   Le prédécesseur du calendrier de l’hégire était, selon toute évidence, un calendrier luni-solaire qui comportait des mois lunaires et qui était synchronisé avec le cycle solaire par l’insertion d’un additionnel mois intercalaire. On suppose que ce mois, dans la péninsule arabique, était ajouté entre le dernier et le premier mois de l’année. Le nom arabe des mois, en particulier celui des deux Rabia (Rabi Al-awwal (Rabi I) et Rabi Al-Thãni (Rabi II)) indique une période de pâturage et doit correspondre à l’actuel automne quand le temps devient moins aride à La Mecque. Le Coran interdit expressément le mois intercalaire, libérant le calendrier du carcan des saisons agricoles, ce qui, à contrario, prouve qu’il était en usage dans le calendrier préislamique.

Interdiction des mois intercalaires

   Dans la neuvième année de l’hégire, comme l’édicte la Sourate 9, Verset 37, Allãh a prohibé l’usage du mois intercalaire.

"Le report d’un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance. Par là, les mécréants sont égarés: une année, ils le font profane, et une année, ils le font sacré, afin d’ajuster le nombre de mois qu’Allãh a fait sacrés. Ainsi rendent-ils profane ce qu’Allãh a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjolivés. Et Allãh ne guide pas les gens mécréants"

"إِنَّ عِدَّةَ الشُّهُورِ عِندَ اللّهِ اثْنَا عَشَرَ شَهْرًا فِي كِتَابِ اللّهِ يَوْمَ خَلَقَ السَّمَاوَات وَالأَرْضَ مِنْهَا أَرْبَعَةٌ حُرُمٌ ذَلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ فَلاَ تَظْلِمُواْ فِيهِنَّ أَنفُسَكُمْ وَقَاتِلُواْ الْمُشْرِكِينَ كَآفَّةً كَمَا يُقَاتِلُونَكُمْ كَآفَّةً وَاعْلَمُواْ أَنَّ اللّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ."

Sources:

Fr.wikipedia.org

Oumma.com

Muslimfr.com

Imamreza.net

Articles Relatifs:

Le calendrier islamique (3)

Le calendrier islamique (4)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)