Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 1640
  • 14/12/2008
  • Date :

Le Coran et l’indépendance économique de la femme

héritage

   L’Islam a annoncé il y a 1400 ans la loi suivante:

"لِّلرِّجَالِ نَصِيبٌ مِّمَّا اكْتَسَبُواْ وَلِلنِّسَاء نَصِيبٌ مِّمَّا اكْتَسَبْنَ "

"Les hommes auront une part de ce qu’ils ont acquis, et les femmes auront une part de ce qu’elles ont acquis."

 (Sourate Al-Nisã’, 32)

   Dans ce verset, le Saint Coran reconnaît à la fois le droit de l’homme et de la femme aux fruits de leur travail.

Dans un autre verset, il dit :

"لِّلرِّجَالِ نَصيِبٌ مِّمَّا تَرَكَ الْوَالِدَانِ وَالأَقْرَبُونَ وَلِلنِّسَاء نَصِيبٌ مِّمَّا تَرَكَ الْوَالِدَانِ وَالأَقْرَبُونَ"

"Les hommes ont une part de ce que leurs parents et leurs proches ont laissé, et les femmes ont une part de ce que leurs parents et leurs proches ont laissé."

 (Sourate Al-Nisã’, 7)

   Ce verset confirme le droit de la femme à son héritage, droit qui n’était pas reconnu par les Arabes de l’époque antéislamique.

Source: MUTAHARI. Mortadhã,  Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, P.145

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)