• Nombre de visites :
  • 3221
  • 28/4/2010
  • Date :

Le berceau des Aryens (1)

   Il s’agit d’un extrait d’article écrit par Helenã Anguizi publié dans la Revue de Téhéran n°27 datée de février 2008.

   Les terres que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Kurdistãn font partie du territoire gouverné jadis par les Mèdes. Mais qui sont les Kurdes? La première question nous permettant de connaître un peuple est de savoir d’où il vient. Pour établir l’origine d’un peuple, on peut se baser sur des critères tels que son nom, sa langue, ses caractéristiques morphologiques… sans d’ailleurs que ce dernier point ait une valeur absolue puisqu’il est indéniable que l’ensemble des peuples sont plus ou moins métissés. Vers 1400 av. J.-C., un groupe d’Aryens parmi lesquels figure la branche médo-perse aurait pénétré au Nord-est de l’Iran et pour se diriger progressivement vers l’ouest. Ces tribus vont passer du nomadisme au semi-nomadisme, et certaines vont devenir sédentaires.

Parmi ces Aryens, les Mèdes sont les premiers qui s’affirment historiquement parlant au Moyen-Orient.

    La première mention historique à leur sujet se trouve gravée sur une tablette assyrienne datant de 843 av. J.-C. et évoquant un pays du nom de "Pãrsua" situé dans la partie orientale du Kurdistãn actuel. Ces Mèdes viennent de l’Ouzbékistan actuel. Après avoir séjourné près du lac d’Orumieh, les uns à l’est, qu’ils appelèrent Amadaï, et les autres à Pãrsouma qui se trouvait à l’ouest, ils arrivèrent et s’installèrent dans la région à l’époque peu peuplée de ce qui deviendra Ecbatane ("carrefour des chemins" qui est l’actuelle Hamedãn). Ils y cultivèrent la terre tout en restant éleveurs.

ouraman

   La terminaison en "-stãn" du mot Kurdistãn est un suffixe utilisé par la langue persane signifiant "pays de". Une des premières apparitions du terme Kurdistãn dans l’histoire est due au Sultan Sanjar, roi Seldjoukide ayant créé une province appelée Kurdistãn. Cette province était située entre l’Azarbãyjãn et le Lorestãn; elle comprenait les régions de Hamedãn, Dînawar, Kermãnshãh et Sînneh sur le flanc est de Zagros et s’étendait jusqu’à Karkouk. De même, Zamoua était une région proche du lac d’Orumieh, qui s’étendait jusqu’aux bords de la rivière Dîaleh et jusqu’à la zone où se trouvent aujourd’hui Mîandoãb, Bãneh, Soleymãnîeh et Zohãb.

Il y a environ 2900 ans, l’ensemble de la région où se trouvent actuellement les villes de Soleymãnîeh, Sanandaj et Zohãb, ainsi qu’une partie des régions longeant le fleuve Karkheh, fut au départ baptisé "pays d’Elpî" et plus tard "Elmaïda"(ou Elymaïde).

   Jusqu’à environ la fin du VIe siècle de l’hégire lunaire, l’appellation de Kouhestân (région montagneuse, ce mot vient de "kouh" signifiant "montagne" en persan) était utilisée pour désigner cette région. A partir du IIIe siècle de l’hégire, l’équivalent arabe du mot Kouhestãn (Al-Jebãl) fut utilisé dans les atlas géographiques du monde musulman.

la mosquée de saghez

    Plus tard, c’est au contact des Mèdes en question que les Assyriens vont apprendre l’art de la cavalerie. Les chevaux mèdes seront très demandés et payés à prix d’or. Après la conquête de l’Assyrie, le roi Cyaxare restera sur place et s’iranisera progressivement. Une génération après sa mort, sous Astyage, souverain débauché, l’empire s’effondre. Cet empire n’a pas eu le temps de développer une civilisation propre, mais il va servir de prélude à l’édification de l’empire perse. Cyrus II lance par la suite des attaques contre eux et parvient à défaire Astyage. La Médie devient assujettie à la Perse; domination que les Mèdes vont accepter assez pacifiquement. C’est donc avec Cyrus II et la dynastie des Achéménides que va commencer la gloire des Perses qui va durer de 558 à 334 av. J.-C. Dignes successeurs des Mèdes, ils vont faire triompher la culture aryenne. Après l’interruption provoquée par la victoire d’Alexandre de Macédoine et l’installation de la dynastie des Séleucides, on voit le retour au pouvoir dans ces régions des Aryens, représentés par les Parthes. Ils viennent de la mer d’Aral et s’installent à l’ouest de la Bactriane. On les appelle Parnes ou Aparnes. Le véritable fondateur de leur empire est Mithridate Ier (171-138) qui va s’emparer de la Médie et entrer à Séleucie où il est reconnu roi, pour ensuite fonder la dynastie des Arsacides.

Les Parthes vont conquérir l’Hyrcanie, la Babylonie, l’Assyrie, l’Elymaïde et, d’après ce qu’attestent certains documents historiques, la Perside. Plusieurs souverains arsacides vont gouverner de nombreuses régions du Kurdistãn actuel.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

La province de Kurdistãn 

Le berceau des Aryens (2)

Karaftou, la grotte antique

Galerie Relative:

Galerie des images de Sanandaj

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)