• Nombre de visites :
  • 2406
  • 12/5/2008
  • Date :

Les fondements naturels des droits familiaux I

droits de l’homme

   Nous avons dit que l’homme jouit d’une sorte de dignité innée. La nature même de sa création lui a conféré un nombre de droits inaliénables. Tel est l’esprit et la base de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

   L’Islam et les philosophies orientales adhèrent à cet esprit. Ce qui est inconsistant dans le fondement de la Déclaration, c’est la façon dont les divers systèmes philosophiques occidentaux interprètent l’origine et la nature de l’homme.

Il est évident que la seule source autorisée pour faire connaître les droits de l’homme est le grand et précieux livre de la nature elle-même.

   C’est seulement en se référant aux pages de ce grand livre que l’on peut découvrir les droits qui sont réellement communs à toute l’humanité, et constater quels sont les droits comparés réciproques de l’homme et de la femme.

   Il est étonnant que certains esprits légers et simples, refusent obstinément de reconnaître cette grande source. Pour eux, la seule source habilitée pour traiter de ce sujet est ce petit groupe de gens qui ont eu leur mot à dire dans l’élaboration de la Déclaration des Droits de l’Homme, et qui gouvernent aujourd’hui le monde entier. Bien qu’ils ne respectent pas, sur le plan pratique, les clauses de cette Déclaration, ils ne permettent à personne d’y objecter.

Mais nous, au nom de ces mêmes droits humains, croyons que nous avons le droit à l’objection, et affirmons que la seule source compétente dans ce domaine est la nature elle-même, qu’on peut considérer comme un livre divin.

   Nous nous excusons auprès des lecteurs pour avoir soulevé des questions un peu philosophiques et apparemment sèches, et susceptibles même d’ennuyer certains d’entre eux. Nous avons essayé d’éviter autant que faire se peut de tels points, mais le sujet des droits de la femme leur est si étroitement lié qu’il n’est pas possible de ne pas les aborder.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.87-88.

Articles Relatifs:

Les relations entre les droits naturels et les buts de la nature

La philosophie spécifique de l’Islam concernant les droits de la famille

La vie familiale est-elle naturelle ou contractuelle?

La famille en Islam  

La famille selon l’Imam ‘Ali, paix sur lui

Galeries Relatives:

Le bonheur, c’est d’avoir une famille (1)

Le bonheur, c’est d’avoir une famille (2)

L’amour est encore vivant

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)