• Nombre de visites :
  • 2658
  • 18/6/2008
  • Date :

Histoire et culture de la province de Qom

    On pense que Qom existait à l’époque pré-islamique. Les découvertes archéologiques indiquent que Qom était un lieu résidentiel depuis le Ve millénaire av. J.-C. D’après les restes de cette période et les textes historiques, Qom était une grande ville. ’Kom’ était le nom de l’ancien rempart de la ville de Qom, et les arabes l’appelèrent Qom pendant la conquête de l’Iran.

C’est durant le règne du second calife, Omar, que le centre de Qom fut pris par les musulmans. En 644-645, Abu Moossã Ashari déploya ses troupes à Qom.

   Pendant la persécution des Alavides par les Abbassides et les Omeyyades, de nombreux Alavides fuirent à Qom. Le calife Al-Mamun envoya des forces à Qom en 825, causant un massacre et la destruction de la ville.

    Apprenant la fin du règne de Al-Mamun, les habitants de Qom se révoltèrent et réussirent à chasser le représentant du calife en 831. Cependant, le successeur d’Al-Mamun, Al-Mutassim déploya des forces armées à Qom pour faire taire les émeutes et encore une fois la cité fut détruite. Les troubles continuèrent jusqu’à la dynastie des Bouyides (Al e Booyeh en persan) vienne au pouvoir, puisqu’ils appartenaient à la communauté Alavide. C’est durant leur règne que la cité s’est étendue et prospéra.

    A l’époque Seldjoukide, la cité s’est encore développée. Pendant la première vague de l’invasion mongole, la ville connut la destruction.

À la fin du XIVe siècle, la ville connut le joug de Tamerlãne et ses habitants furent encore massacrés. Pendant les périodes de règne des Qara Qoyunlu, Aq Qoyunlu et particulièrement pendant le règne des Safavides, Qom regagna l’attention des dirigeants et se développa graduellement

   En 1503, Qom était devenu un des centres importants de théologie dans l’Islam et devint un centre de pèlerinage et un important pivot religieux.

portrait de nadir shah

    Pendant l’invasion Afghane, la cité de Qom souffrit de grands dommages, et ses habitants connurent de gros problèmes économiques. Qom a souffert d’autres destructions pendant les règnes de Nãdir Shãh, et les conflits entre les deux maisons Zand et Qãjãre afin de prendre le pouvoir en Iran.

      En 1798, Qom tomba sous le contrôle de Aghã Mohammad shãh Qãjãr. Ayant été victorieux sur ses ennemis, Fath Ali shãh Qãjãr fit des réparations sur le sépulcre et la tombe de Hazrat Ma’soumeh, tenant ainsi sa promesse.

portrait de ahmad shah qajar  et de son frère mohammad hassan mirza

   La ville de Qom prospéra pendant l’époque Qãjãre. Après que les forces armées russes furent entrées à Karaj en 1915, beaucoup d’habitants de Téhéran se déplacèrent à Qom.

Le transfert de la capitale de Téhéran à Qom fut discuté. Mais les Britanniques et les Russes brisèrent le plan en mettant sous pression le monarque de l’époque, Ahmad Shãh Qãjãr.

   A cette période, un Comité de défense nationale fut mis en place, et Qom se transforma en centre d’une opposition politique et militaire aux puissances coloniales britanniques et russes.

 

Attractions de la province de Qom

mausolée de hazrat massoumeh

Grotte Kahak

Grotte Vashnuh

Lac salé Howz-e Soltãn

Grand lac salé Namak

Bibliothèque Mar’ashi Najafi, qui compte plus de 500 000 ouvrages, manuscrits et copies.

Bazar de Qom

Mosquée Jamkarãn

Mosquée Atiq de Qom

Mosquée A’zam

Mausolée de Hazrat Massoumeh

Source: www.wikipedia.org

Articles Relatifs:

Mosquées, madrasas et tombeaux de la province de Qom

La ville de Qom (1)

La ville de Qom (2)

Galeries Relatives:

Galerie des images du mausolée de Hazrat Ma’ssumeh (1)

Galerie des images du mausolée de Hazrat Ma’ssumeh (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)